• DGAL

Dendrolimus superans sibiricus

 

 

 

      Fréquence
      Agressivité
      Impact

 

 

 


Position systématique : Insecte - Lépidoptère - Lasiocampidé

Hôtes habituels : Tous résineux        

Localisation sur l'hôte : Aiguilles (ponte possible sur rameaux voire écorce des troncs)

Dendrolimus sibericus est un défoliateur des résineux actuellement présents en Sibérie, au nord-est de la Chine, au nord de la Mongolie et en Corée du nord.
Il affecte la très grande majorité des résineux dans son biotope d’origine (pins, épicéas, sapin, mélèze).
En France, les forêts de montagne ou du nord du pays sont probablement exposés à un risque plus fort que les forêts en plaine ou dans le sud de la France.

 

  • Biologie

 

   Jan Fev  Mar Avr  Mai Juin  Juil Aoû Sep Oct Nov   Dec
Adultes                                                
Larves                                                
Larves n+1                                                
Nymphe n+1                                                

 

 

 

 

 

 

La population de l’insecte suit des cycles gradologiques de grande ampleur et sur de grandes surfaces. Il préfère les versants sud des zones montagneuses.


Dans son aire d’origine, le cycle de l’insecte s’étale sur 2 ans mais il peut, lors d’année chaude ou sous climat plus chaud, se dérouler en une seule année.


Les adultes volent de mai à juin. Il s’agit de grands papillons (envergure 4 à 6 cm chez le mâle, jusqu’à 10 cm chez la femelle). Les ailes sont marron-violet avec un point blanc caractéristique au centre des ailes antérieures (voir photo). La femelle pond ses œufs par petits groupes sur les aiguilles, les branches (plutôt dans la partie basse du houppier) et parfois même sur le tronc. Elle pond en général 200 – 250 œufs. Les œufs ovoïdes sont brun-jaune à verdâtres, mesurent environ 2mm de long.  
Les jeunes chenilles apparaissent en juin juillet. Elle mesure 5-7 mm à l’éclosion et jusqu’à 50-80 mm en fin de développement larvaire. Elles se nourrissent jusqu’à l’automne avant de descendre pour l’hiver dans la litière, en général au troisième stade. Elles en ressortent au printemps, grimpent sur les troncs pour accéder au feuillage où elles se nourriront du printemps à l’automne. Elles peuvent également consomme l’écorce des jeunes rameaux. Elles retourneront passer leur second hiver dans la litière. Elles finiront leur développement larvaire après 5 à 7 mues larvaires et leur consommation de feuillage au printemps avant de se nymphoser en mai-juin. La nymphose a lieu dans les houppiers.

 

  • Symptômes et éléments de diagnostic

 

- Grand papillon en mai – juin, aile marron violet avec un point blanc,


- Œufs en petits groupes sur les aiguilles, les branches voire le tronc,


- Chenilles de grande taille en fin de développement,


- Défoliation parfois importante chez tous les résineux.

 

 

  • Dégâts

 

- Les défoliations de Dendrolimus sibericus peuvent être très fortes et à l’origine de mortalités massives.


- La sensibilité des résineux français n’est pas connue.


- Les gradations sont généralement espacées d’une dizaine d’années et durent 2-3 ans. Elles suivent généralement des années sèches.

 

  • Confusions possibles

 

Avec tous les autres défoliateurs des résineux ; la taille des chenilles à la fin de leur développement larvaire permet d’attribuer la responsabilité à cette espèce sans ambiguïté.

 


Voir aussi :


https://www.cabi.org/isc/datasheet/18371
https://gd.eppo.int/taxon/DENDSI

 

 

Dernière modification : 05/12/2019
  • Auteur :
  • D S. F. (Département de la Santé des Forêts)
BURSXYL
Figure 1
DENDSIB
Figure 2
DENDSIB
Figure 3
DENDSIB
Figure 4
DENDSIB
Figure 5
DENDSIB
Figure 6
DENDSIB
Figure 7
DENDSIB
Figure 8