• DGAL

Cydalima perspectalis

La pyrale du buis

 

      Fréquence
      Agressivité
      Impact

 

 

 


Position systématique : Insecte - Lépidoptère - Crambidé
Hôtes habituels : Buis
Localisation sur l'hôte : Feuilles et bourgeons

 

  • Biologie

 

   Jan   Fev  Mar Avr  Mai Juin  Juil Aoû Sep Oct Nov    Dec
Pontes                                                
Larves                                                
Adultes                                                

 

 

 

 

 

 

La pyrale du buis est une espèce envahissante, originaire d'Asie orientale, repérée en France en 2008.

 

-  Courant  février, les chenilles sortent d'hivernage et commencent à s'alimenter. Elles se nourissent de feuilles et d'écorce vertes des pousses de buis. Elles décapent tout d’abord la face superficielle des feuilles pour, en grandissant, dévorer l’intégralité du feuillage de leur hôte. En cas de forte infestation, l’écorce verte des rameaux est également attaquée. Les défoliations totales s'accompagnent en effet de phases de famine qui poussent les chenilles à consommer l'écorce des buis de la ramification fine à la base de l'arbuste.

- Fin mars - début avril, la chenille débute sa nymphose. 

- La première génération de papillon vole entre fin mai - début juin. Les papillons sont nocturnes. Les femelles vivent environ 15 jours.

En France, on constate deux à trois générations par an. Les femelles sont très prolifiques, elles peuvent pondre chacune plus de 2000 oeufs!

- Les jeunes chenilles hivernent dans une toile entre de feuilles ou des crevasses voisines. Elles passent l'hiver dans des sortes de cocons fait de feuilles et de soies blanches.

 

    

  • Symptômes et éléments de diagnostic

 

Le papillon est essentiellement blanc lustré, et mesure environ 5 cm. Les ailes sont blanches et brunes avec des irisations dorées et violacées.

 

La chenille a une tête noire luisante et un corps vert clair, strié longitudinalement de vert foncé. Le corps présente également des verrues noires et de longs poils blancs isolés.

 

Les chenilles consomment les feuilles et l'écorce verte du buis, le recouvrant d'un réseau de soies. Les buis se décolorent lorsque les feuilles se racornissent. Elles laissent sur le sol de nombreuses déjections vert foncé.

 

  • Dégâts

 

Les chenilles peuvent provoquer des dégâts très importants sur leurs plantes hôtes. Elle ne s'attaque qu'au buis.

 

Les défoliations peuvent être totales. Quand l'attaque reste légère, le buis peut produire de nouvelles feuilles, mais lors de pullulations, les buis sont totalement défoliés. Le buis refeuille en général la saison suivante, la pyrale attaque fréquemment les arbres au cours de leur refeuillaison et certains brins peuvent dépérir. Les défoliations totales peuvent avoir un impact fort sur la vitalité de cet arbuste constituant le sous-étage forestier. Les arbres de l’étage dominant peuvent aussi être impactés par la modification de l’ambiance forestière.

 

Les dépérissements massifs du buis peuvent augmenter temporairement le risque incendie et les dépérissement de buis risquent de poser problème par rapport au rôle joué par l'essence dans la retenue des sols et des chutes de blocs sur versants

 

 

 

Dernière modification : 09/18/17
  • Auteur :
  • D S. F. (Département de la Santé des Forêts)
CYDAPER
Figure 1
CYDAPER
Figure 2
CYDAPER
Figure 3
CYDAPER
Figure 4
CYDAPER
Figure 5
CYDAPER
Figure 6
CYDAPER
Figure 7