• LSE-Université de Lorraine

Cloportes

 

 

Classification (position systématique)
Source : INPN

 

Règne : Animal
Embranchement (Phylum) : Arthropoda
Sous-embranchement : Pancrustacea
Classe : Malacostraca
Sous-classe : Eumalacostraca
Ordre : Isopoda
Sous ordre : Oniscidea

 

 

Caractéristiques morphologiques
Crustacé au corps de forme ovale, aplati et segmenté, carapace qui peut être transparente (exosquelette composé de calcaire, phosphate de calcium et chitine), tête (céphalon) avec 2 paires d’antennes (une très petite), thorax (péréon) à 7 segments possédant tous une paire de pattes (le cloporte a donc 7 paires de pattes), abdomen (pléon) composé de 5 segments resserrés sur lesquels se trouve 5 paires de pléopodes (fausses pates présentes chez certains crustacés). Les organes respiratoires et reproducteurs se trouvent au niveau du pléon.

 

Cycle de vie
Les cloportes se reproduisent en été et les femelles transportent les œufs dans une poche ventrale sous son thorax. Les petits cloportes naissent dans cette poche et s’y développent pendant une quarantaine de jours puis une fois sortis subissent des mues pour leur croissance jusqu’à ce qu’ils aient atteint la maturité sexuelle a un an. Le cloporte vit en moyenne 2 ans et se reproduit 1 à 6 fois dans l'année. Les cloportes sont actifs pendant la belle saison et leur métabolisme ralentit pendant l'hiver.

 

Régime alimentaire
Les cloportes sont des détritivores, ils se nourrissent de matières organiques mortes telles que les feuilles mortes et du bois mort. Les cloportes sont capables de digérer la cellulose grâce à une microflore spécifique présente dans leur tube digestif.

 

Prédateurs ou régulateurs naturels
Les cloportes sont prédatés par les rongeurs, les oiseaux et les araignées chassant à la surface du sol. Une espèce d'araignée Dysdera crocata ne se nourrit que de cloportes.

 

Habitats
Les cloportes vivent en groupes dans les endroits sombres à l’abris de la lumière (tas de bois, de cailloux, de feuilles ou dans les composts). Ils fuient la lumière, ils sont lucifuges. Les cloportes préfèrent les milieux calcaires (récupération d'éléments pour leur squelette). Dans les jardins, il n'est pas rare de rencontrer Porcellio scaber ou Oniscus asellus.

 

Intérêts dans le jardin
Les cloportes sont inoffensifs et favorisent activement le recyclage de la matière organique en accélèrant la décomposition des végétaux qu’ils fragmentent.

 

Le saviez-vous ?
Il est facile de créer un élevage de cloportes, en installant dans un terrarium une fine couche de terre, un peu d'écorces d'arbre et de la litière composée de feuilles, à renouveler quand tout a été dévoré par les cloportes.

L'espèce Oniscus asellus est utilisée comme bioindicateur dans l'étude des pollutions des sols et en homéopathie. Au milieu du XVIIIe siècle, le cloporte faisait partie "des médicaments dans les hôpitaux du roi". Le squelette externe des cloportes contient en effet énormément de carbonate de calcium qui a la propriété de neutraliser les acides de l'estomac...   

 

Dernière modification : 29/09/2017
  • Auteur :
  • A Auclerc (Université de Lorraine / ENSAIA )
cloporte photo 700 520
Figure 1