Grêle

A la suite de pluies importantes, accompagnées de grêle, il n'est pas rare d'observer des dégâts dans les vignes liés aux impacts des grêlons sur la végétation. Ces derniers, en percutant les feuilles, les cannes et les grappes, occasionnent des dégâts qui peuvent fortement affecter le potentiel photosynthétique des feuilles, la résistance des sarments et l'intégrité des baies de raisin (Figures 1 à 6).

  • Symptômes
    • Les feuilles présentent des trous, des déchirures et elles sont parfois totalement déchiquetées.
    • Des lésions brunâtres, nécrotiques, longitudinale,  chancreuses  et plus ou moins subérisées, apparaissent sur la face des rameaux la plus exposée ; ces derniers cassent parfois.
    • Les baies peuvent brunir et se ratatiner ou présenter des éclatements permettant à Botrytis cinerea ou à d'autres microorganismes responsables de pourritures de s'y développer (voir les Pourritures de la grappe). Si les conditions climatiques sont humides dans les jours qui suivent les dégâts sur baies, un traitement anti-Botrytis peut s'avérer utile.
Dernière modification : 05/03/18
  • Auteurs :
  • D Blancard (INRA)
  • C Deluche (INRA)
grele_1
Figure 1
grele_4
Figure 2
grele_2
Figure 3
grele_3
Figure 4
grele_7
Figure 5
grele_8
Figure 6