• DGAL

Botryotinia fuckeliana

La pourriture grise

 

      Fréquence
      Agressivité
      Impact

 

 

 

 

Position systématique : Champignon - Ascomycète
Hôtes habituels :  Mélèzes, douglas, sapins, épicéas, pins

Hôtes possibles : Quelques fois sur feuillus

Localisation sur l'hôte : Jeunes rameaux et aiguilles ou feuilles

 

  • Biologie

 

Le nom de la forme asexuée est Botrytis cinerea et le nom de la forme sexuée est Botryotinia fuckeliana.

 

Champignon saprophyte sur tissus morts, il peut également se comporter en parasite dans certaines conditions optimales. Il attaque les épidermes tendres, mais se développe particulièrement bien à la suite de blessures dues à des dégâts de grêle, d'insectes de fortes pluies,...

 

La pénétration du champignon a lieu à l'endroit des blessures sur des organes vieillissants. Il se multiplie alors en force du fait de la production de nombreuses spores. L'infection a lieu en deux temps :

     - le champignon s'installe tout d'abord en "parasite primaire" sur le tissu blessé

     - dès que les conditions lui sont favorables grâce à deux enzymes, il s'attaque aux tissus sains.

 

Les automnes pluvieux et les printemps chauds et humides favorisent son développement, au même titre qu'une suralimentation en azote, tout comme une nutrition déséquilibrée. Sur feuillus, il semble que le champignon ne se développe exclusivement qu'après des blessures (gel, ...).

 

  • Symptômes et éléments de diagnostic

 

- Les tissus attaqués prennent une coloration brunâtre

- Les rameaux "pendent", se dessèchent, apparaissent comme flétris

- A l'automne, présence de petites sclérotes sombres sur les parties mortes

- Au printemps suivant, il apparaît, au niveau de la nécrose, une pourriture grise caractéristique dont les fructifications se présentent sous forme "d'arbuscules".

 

  • Dégâts

 

Surtout sur les jeunes pousses de l'année (mai) où il provoque une pourriture molle, marron à brune, qui occasionne la courbure du rameau (le rameau pend) puis son dessèchement. Sur mélèze d'Europe, le champignon peut coloniser des rameaux de l'année précédente.

 

  • Confusion possible

 

- Gelées tardives (toutes essences et tous rameaux)

- Flétrissement des rameaux dû à la sécheresse (mélèze, Douglas).

 

 

 

 

Dernière modification : 06/29/17