Principaux symptômes


Les Botryosphaeriaceae provoquent
sur la vigne des symptômes variés fluctuant en fonction des espèces fongiques et des zones de production dans le monde.

 
  • Végétation aérienne
Ces champignons sont responsables de nombreux symptômes sur la vigne : taches foliaires, pourritures sur fruits, mortalités de pousses et de bourgeons, chancres sur rameaux et sur troncs, voire lésions vasculaires. Certaines d'entre-eux sont étudiés et redoutés depuis de nombreuses années comme par exemples Guignardia bidwellii responsable du black rot, et Neofusicoccum parvum associé à des symptômes d'excoriose. D'autres, longtemps perçues comme saprophytes ou pathogènes de faiblesse, ont été et/ou sont maintenant considérées comme des agent de lésions et de chancres sur le tronc et les rameaux. 
 
  • Bois
Des lésions longitudinales et sectorielles, s'initiant ou non à partir de blessures (plaies de taille, craquelures, plaies d'épamprage, désordres vasculaires liés à l'esca...), sont visibles dans le bois (figures 1 à 4). Ajoutons que certaines de ces lésions ressemblent à celles occasionnées par l'eutypiose (figures 2 et 3), mais sans que des symptômes de pousses rabougries en zig zag soient présentes sur les rameaux.
 
  • Autres symptômes
D'autres symptômes sont associés aux dépérissements à Botryosphaeriaceae : réduction de vigueur, croissance réduite de jeunes pousses, chlorose foliaire, nécroses et mortalités de bourgeons, retard de débourrement, blanchiments d'écorce ou décolorations de rameaux.
Dernière modification : 09/04/17
  • Auteurs :
  • D Blancard (INRA)
  • P Lecomte (INRA)
Botryo_vigne2
Figure 1
Botryo_vigne1
Figure 2
Botryo_vigne4
Figure 3
Botryo_vigne3
Figure 4