Dégâts et nuisibilité

 

  • Grappes et baies
Eupoecilia ambiguella s'attaque principalement aux organes fructifères. La déprédation en première génération peut-être spectaculaire mais a peu d'effet sur la vendange. Les dégâts de la génération de fin d'été peuvent par contre favoriser la pourriture grise et affecter la qualité du vin. Cette nuisibilité indirecte s'observe avant la vendange. Elle est due aux morsures et perforations présentes sur la baie qui facilitent le développement de microorganismes sur la grappe.
 
Outre le risque de pourriture grise (Botrytis cinerea), d'autres pourritures peuvent se développer comme par exemple la pourriture noire à Aspergillus spp. dans les vignobles méditerranéens qui est parfois ochratoxinogène et pose des problèmes sanitaires importants.

Les dégâts causés par la Cochylis, comme ceux de Lobesia botrana, peuvent être très importants. Ils varient souvent d'une année sur l'autre, avec parfois plus de 60% des grappes atteintes et engendrant des pertes de l'ordre de 1 hectolitre de vin à l'hectare.
Dernière modification : 04/04/2019
  • Auteurs :
  • L Delbac (INRA)
  • D Thiery (INRA)
cochylis11
Figure 1
degats-cochylis
Figure 2