EcophytomaafOnema logo

Lutte Chimique - Efficience des traitements

 

 

L’augmentation de l’efficience des interventions

 

Lorsque les interventions de lutte, notamment avec des PPP, sont incontournables, il est important d’optimiser leur utilisation pour réduire les quantités appliquées tout en garantissant leur efficacité dans le temps.

L’augmentation de l’efficience des traitements consiste à améliorer l’utilisation des PPP (de synthèse et de biocontrôle*) par le raisonnement des périodes d’application (observations, outils d’aide à la décision, seuils d’intervention*), le choix des produits, le réglage des appareils et le mode de pulvérisation (limitation du phénomène de dérive de la pulvérisation), l’ajustement des volumes et des doses de produits appliqués pour optimiser l’efficacité des traitements.

 

 

Les outils d’aide à la décision

 

Un outil d’aide à la décision* (OAD) permet de décrire l’état d’un système (ex. état phytosanitaire d’un verger) et d’évaluer le risque (développement des bio-agresseurs, grilles de risque) pour permettre, à partir de règles de décision*, de choisir les mesures à adopter (ex. intervention de protection) en fonction de l’état du système et des conditions d’environnement (ex. grilles de décision et seuils d’intervention*).

  Fiche technique n°4 « OAD et choix des produits »

 

 

Le choix des produits

 

Pour utiliser des PPP, les recommandations de la directive 2009/128 précisent : « Les pesticides* appliqués sont aussi spécifiques que possible à la cible et ont le minimum d’effets secondaires sur la santé humaine, les organismes non cibles et l’environnement ». Le choix d’un PPP prend donc en compte différents critères.

Fiche technique n°4 « OAD et choix des produits »

 

 

Choix, réglage et entretien du matériel

 

Le choix du matériel de pulvérisation est un facteur important pour optimiser l’efficacité des traitements et limiter la dérive (choix du pulvérisateur, du type de flux : radial ou tangentiel, et des buses adaptées au traitement).

L’entretien du matériel de pulvérisation est également important pour permettre un traitement homogène et optimal (révision et nettoyage régulier du pulvérisateur).

Fiche technique n°5 « Augmentation de l’efficience des traitements »

 

 

Optimisation des doses de traitement

 

Les arbres peuvent avoir des volumes de végétation et des surfaces foliaires très différents en fonction des âges de plantation, des modes de conduite, des porte-greffes, des distances de plantation. La surface foliaire évolue également dans la saison entre le débourrement et l’été. Pour la quasi-totalité des spécialités, c’est la dose par centimètre carré de feuillage qui fait l’efficacité. La dose à appliquer par hectare devra être modulée, dans le respect de la réglementation, en fonction du type de verger et de sa surface foliaire au risque sinon, de sous-doser les produits dans les vergers de fort volume et d’augmenter la dérive du fait d’une non-interception par la végétation dans les vergers de faible volume.

Fiche technique n°5 « Augmentation de l’efficience des traitements »

 

 

 

 

 


Dernière modification : 11/02/15





Fermer
Fermer
indicator

Haut de Page