Historique de l’invasion

La Punaise diabolique est originaire d'Asie. Elle est largement répandue en Corée, en Chine, au Japon et à Taïwan

Elle a probablement été introduite aux États-Unis avant 1998 mais officiellement déclarée en 2001 (Pennsylvanie). Elle a ensuite progressivement colonisé le Nord de l'Amérique et le Canada. Quelques années plus tard elle était détectée en Europe : en 2004 au Liechtenstein et en Suisse. L'invasion s'est ensuite poursuivie dans plus de 20 pays, du Portugal à la Turquie, et de la Belgique à l'Italie. La Punaise diabolique est également présente au Maroc (2019) et en Algérie (2021).

La Punaise diabolique a été observée pour la première fois en France en 2012, dans la banlieue de Strasbourg. Confondue avec Rhaphigaster nebulosa dans un premier temps, elle n’a été signalée officiellement qu’en 2013. Sa présence a alors été confirmée en Alsace autour de Strasbourg puis quelques spécimens erratiques ont été récoltés à Paris.

Depuis la création de l'application Agiir et grâce aux signalements du public, l'historique de l'invasion en France a pu être tracé. En quelques années, et particulièrement à partir de 2015, l'invasion s'est accélérée et la majorité des départements ont été colonisés.

 

Suivi de l'invasion de la Punaise diabolique en France : année de première détection par département, de 2012 à 2021.

 

La Punaise diabolique a enfin été détectée au Chili en 2017. Elle a été interceptée à plusieurs reprises lors de contrôles de marchandises aux frontières en Australie, Nouvelle Zélande et Nouvelle-Calédonie, mais jusqu'à présent aucune population n'a pu s'établir dans ces pays.

 

 

Dernière modification : 11/02/2022
  • Auteurs :
  • J Streito (INRAE)
  • M Chartois (INRAE)