Les punaises prédatrices



Parmi les punaises (Hemiptera, sous-ordre Heteroptera), à côté des ravageurs phytophages, on trouve des auxiliaires des cultures zoophages appartenant à plusieurs familles :

- les Anthocoridae (pirate bugs) :

Famille de petites punaises mesurant 1,5 à 5 mm  de long, au corps aplati souvent de coloré en noir et blanc. Cette famille comprend des auxiliaires, prédateurs non specifiques de différents insectes ravageurs, dont le plus connu est Orius (Orius) laevigatus (Fieber 1860) utilisé en culture sous serre (figure) avec succès, pour lutter contre le thrips californien (Frankliniella occidentalis). Le genre Anthocoris est aussi un bon auxiliaire. Ces insectes piquent leurs proies avec leur proboscis (pièce buccale) et injectent des enzymes qui digèrent le contenu du corps de leur proie qu'ils aspirent ensuite.

  

- Les Lygaeidae Geocorinae (ou Geocoridae) (big-eyed bugs) :

Dans cette famille les Geocoris, adultes de 3 mm environ, qui sont caractérisés par de très grands yeux réniformes (figure) sont des prédateurs intéressants, ils chassent pucerons, cocheniles, chenilles. On les trouve sur les fabacées ou les lamiées mais pas uniquement.

 

- les Miridae (ou Capsidae, capsid bugs) :

C'est une très vaste famille de punaises comprenant plus de 10000 espèces, de forme allongée et mesurant moins de 12 mm. Ces punaises vraies sont caractérisées par l'absence d'ocelles (yeux simples), un rostre à 4 segments et des tarses tri-articulés. Certains membres de cette famille peuvent être très colorés. Outre des ravageurs des cultures comme Lygus spp., on trouve dans cette famille des prédateurs d'insectes (acariens, psylles, pucerons et thrips) comme Heterotoma (figure), Atractotomus, Deraeocoris (figure), Phytocoris, Malacocoris (figure) et Pilophorus. Stethoconus cyrtopeltis est un prédateur du tigre du poirier (Stephanitis pyri). Macrolophus pygmaeus (Rambur 1839), anc. M. caliginosus (figure), punaise verte aux yeux rouges, originaire des pays méditerranéens, est utilisée en serre pour lutter particulièrement contre les aleurodes (Trialeurodes vaporariorum, Bemisia tabaci). Nesidiocoris tenuis (Reuter, 1895) est conseillé pour la lutte contre Tuta absoluta (Lepidoptera, Gelichiidae) nouveau ravageur de la tomate. Myrmecoris gracilis qui ressemble à une fourmi est un prédateur de pucerons.

 
Orius (Anthocoridae) Geocoris (Lygaeidae) Heterotoma (Miridae) Deraeocoris (Miridae) Malacocoris (Miridae) Macrolophus (Miridae)


- les Nabidae (damsel bugs) :

Comprenant environ 400 espèces, les insectes de cette famille ont un corps mou et sont allongés. Généralement, ils attrapent et tiennent leurs proies avec leurs pattes de devant. Les auxiliaires appartiennent aux genres Nabis (figure) et Himacerus. Ces espèces sont des prédateurs polyphages surtout intéressantes contre les pucerons.

 

- les Pentatomidae (stink bug, shield bug) :

Dans cette famille qui comprend aussi des ravageurs des cultures, on peut citer Picromerus bidens (Linnaeus 1758) qui est utilisée contre les lépidoptères ravageurs en champs et sous serre dans l'est de l'Europe et Podisus maculiventris (Say, 1832) (spined soldier bug) utilisé contre certains coléoptères dont  le doryphore et des lépidoptères ravageurs en serre ou en verger, en Europe et aux USA. Zicrona caerulea (Linnaeus, 1758) (punaise bleue, blue shieldbug) est un prédateur efficace au vignoble, mais aussi en cultures légumières contre les altises, doryphores, et chenilles de lépidoptères.

 

- les Reduviidae (assassin and thread-legged bugs) :

Les punaises de cette famille sont généralement des prédateurs à rostre très développé à l'aide duquel la salive est injectée dans la proie dont l'intérieur est liquéfié et ensuite aspiré. Le genre majeur représenté sous nos climats est Rhynocoris (figure).

       
Nabis sp.
(Nabidae)
    Himacerus apterus
(Nabidae)
    Himacerus mirmicoides
(Nabidae)
  Rhynochoris sp.
(Reduviidae)

 

 

Dernière modification : 26/07/2019
  • Auteur :
  • S Chamont (INRA)