Diptères prédateurs



Parmi les diptères, on trouve à côté des ravageurs des cultures, des espèces entomphages ayant un intérêt agronomique et pour certaines espèces des auxiliaires utilisés en lutte biologique. Plusieurs familles sont intéressantes :

 

   Cecidomyiidae                 Syrphidae 

 

Les Chamaemyiidae (mouche argent, figure) forment une petite famille dont les adultes et les larves consomment des pucerons et des cochenilles. Moins connues, d'autres familles renferment des espèces prédatrices intéressantes.

Par exemple, chez les Asilidae (mouches à toison, figure), les adultes sont munis d'une trompe rigide leur permettant de transpercer leurs proies et d'y injecter la salive puis d'aspirer le contenu prédigéré. Ce sont des prédateurs de lépidoptères (---> plus d'infos). D'autres familles de diptères comme celles des Mydidae, Therevidae, Dolichopodidae, Empididae (dance flies, figure) et Sciomyzidae comprennent des espèces entomophages.

Les Sciomyzidae sont aussi connues pour leur capacité  à se nourrir d'escargot, particulièrement l'espèce Théba pisana ravageur de nombreuses cultures. Salticella fasciata (Meigen 1830) pond ses oeufs dans l'ombilic de ce ravageur. Toutefois cet auxiliaire semble plus saprophage que prédateur car il n'arrive pas à tuer son hôte. Les espèces prédatrices d'escargots de cette famille de diptères sont en fait soit très spécifiques soit à large spectre de proies.

Les Sarcophagidae, famille larvipare dont les larves sont déposées directement par la femelle ou dont les oeufs éclosent de suite à la ponte, sont des endoparasites de lépidoptères, d'orthoptères, ou d'escargots.

Dernière modification : 16/02/2022
leucopis
Figure 1
asilidae
Figure 2
empis-tessellata
Figure 3