• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Cisaberoptus kenyae

Acarien du Kenya

Cultures sensibles : Manguier, Litchi

Généralités

L'Acarien du Kenya est de la famille des Eriophyidae. Cet acarien est blanc jaunâtre et mesure de 0,19 à 0,21 mm de long. Il est présent sous l’épiderme de la face supérieure des jeunes feuilles du manguier où les dégâts apparaissent sous la forme d’argentures caractéristiques. En dépit de ces symptômes très visuels, les dégâts ne semblent pas être associés à des pertes économiques.

 

Zones de production affectées :

Nouvelle-Calédonie Mayotte
La Réunion  


Organes affectés : 

Feuilles

  

Symptômes 

Symptômes ou dégâts  :

  • Taches blanchâtres sur les feuilles.
  • Des toiles peuvent aussi apparaître en cas de fortes infestations.

Signes :

 

Confusions possibles :  

 

Biologie

Cycle de développement :

Le cycle de vie est d’un peu moins de 8 jours à 25°C et à 60 % d’humidité relative.

Facteurs de propagation :

Le vent semble le moyen de propagation le plus utilisé chez cet acarien.

Protection 

Méthodes préventives :

  • Tailler les rameaux touchés.
  • Des sensibilités variétales existent.
  • Des acariens prédateurs sont connus mais ne permettent pas un contrôle suffisant du ravageur.

Méthodes curatives :

Sans éliminer les dégâts, mais pouvant les réduire, un traitement acaricide (se référer à ephy) après le débourrement des bourgeons permet un contrôle effectif de ce ravageur.

 

Source :
Christian Mille, 2011, Animaux nuisibles et utiles des jardins et vergers de Nouvelle-Calédonie. Éditions SENC, 197 pages.
Abou-Awad B.A., A.M. Metwally, et M.M.A. Al–Azzazy, 2009. Ecological, Biological and Control Studies on the Leaf Coating and Webbing Mite Cisaberoptus kenyae Keifer (Eriophyoidea: Eriophyidae) in Egypt. Acarines, 3: 65-71.
Dernière modification : 03/11/2022
Cisaberoptus 1
Figure 1
Cisaberoptus 2
Figure 2