Logo_piclegQuae

Enroulement physiologique des feuilles


Le symptôme d'enroulement foliaire (leaf roll) peut se manifester sur des jeunes plants produits sous abri et mis en place en plein champ au cours de périodes humides. On l'observe généralement plus tard, sur des plantes ayant au moins 3 bouquets et en période estivale. Ce sont d'abord et surtout les feuilles basses de plantes cultivées en plein champ, et à un moindre degré sous abris, qui sont affectées. Le limbe des folioles s'incurve progressivement vers le haut et parfois inexorablement (figures 1 et 2) ; à terme, les bords opposés du limbe se rencontrent et les folioles finissent par être entièrement enroulées sur elles-mêmes (figures 3 et 4). Au final, les tissus sont souvent plus épais, craquants et luisants. Dans certaines situations particulièrement sévères, une forte proportion des feuilles est affectée, conférant aux plantes un aspect particulier.

L'incidence directe de ces symptômes sur le développement et la production des plantes est souvent faible. Dans certains cas sévères, les fruits plus particulièrement exposés seront plus vulnérables au rayonnement solaire et des brûlures pourront être observées (Coup de soleil - sunscald).

Cette maladie physiologique est très fréquente. Elle est influencée par les conditions climatiques, les pratiques culturales et les variétés cultivées. Elle intervient surtout lorsque les plantes sont chargées en fruits et/ou lorsqu'elles subissent des conditions climatiques ou agroculturales particulières perturbant l'équilibre feuillage-racines et/ou l'alimentation hydrique des plantes : période de sécheresse prolongée, sol momentanément humide à la suite de fortes pluies ou de nature asphyxiante, taille trop sévère des plantes, apport excessif d'engrais azotés, destruction de racines à la suite d'interventions culturales.… Très fréquente dans les jardins d'amateurs, on la rencontre aussi chez les producteurs confirmés. Notons que l'on peut constater sur le terrain des différences de sensibilité entre variétés, mais aucune d'entre elles n'est totalement résistante à cette affection non parasitaire.

Un certain nombre de mesures sont préconisées pour éviter ce problème :
- planter dans un sol bien drainé ;
- assurer une fertilisation équilibrée, en évitant notamment les excès d'azote ;
- ne pas réaliser d'interventions agroculturales par temps sec ;
- irriguer régulièrement de façon à maintenir une humidité du sol constante, éviter les apports peu fréquents et trop importants ;
- pailler le sol.

Signalons que des enroulements de folioles de tomate ont été associés à de fortes teneurs en CO2 sous abris.
 

Dernière modification : 06/18/13
Auteur : D. Blancard (INRA)
  • leafroll_tomate_DB_23
    Figure 1
  • leaf_roll_tomate_DB_485_44
    Figure 2
  • leaf_roll_tomate_DB_486
    Figure 3
  • laef_roll_tomate_DB_484_45
    Figure 4




Fermer
Fermer
indicator

Haut de Page