• Ecophyto
  • Logo-Cirad
  • RITA
  • Logo-CA
  • FREDON
  • LPA-COCONI

 Plutella xylostella (Linnaeus)

Teigne des crucifères

 

 

 Généralités

 

  • Insecte probablement originaire d'Europe, sa répartition est aujourd'hui mondiale.
  • Appartient à l'ordre des Lépidoptères et à la famille des Plutellidae.
  • S'attaque uniquement aux plantes de la famille des Brassicacées, notamment aux  différentes espèces de choux (choux cabus, pak choï, pe-tsaï), au cresson de terre (Barbarea verna), etc. 
  • Cet insecte est devenu un ravageur d'importance économique par sa capacité à résister à de nombreuses molécules chimiques
  • Observé en plein champ comme sous abris.

  

  • Famille(s) botanique(s) sensible(s) 
Brassicaceae        

 

  • Zones de production affectées :
Mayotte Réunion Guyane Guadeloupe Martinique Nouvelle-Calédonie Polynésie-Française

 

  • Organes attaqués
Feuilles Fleurs Fruits Tige Vaisseaux Collet Racines

 


Symptômes, dégâts 

 

  • Feuilles trouées, découpées consécutivement à la consommation du limbe par les larves réduisant à terme  considérablement le rendement.
  • L'ensemble du limbe peut être consommé en cas de forte infestation, seules les nervures principales n'étant pas attaquées.
  • Mort de plantules et de plantes lors d'attaques particulièrement sévères.

 


Biologie

 

  • Cycle de développement :
    • Œufs de couleurs jaunes sont déposés à la surface des feuilles par petits groupes de 2 à 10. L'éclosion a lieu 3 jours après la ponte sous les climats tropicaux.
    • Cinq stades larvaires se succèdent en 6 à 10 jours. Les larves sont de couleur verte et mesurent environ 1 cm de long. Elles sont très voraces et peuvent consommer une grande partie du feuillage.
    • Pupes protégées dans un cocon, le stade pupale dure environ 4 jours sous les tropiques.
    • Les accouplements débutent le jour même de l’émergence des adultes qui mesurent environ 1 cm, ceci au moment du coucher de soleil. Dans les 10 jours suivants, les femelles vont pondre de 160 à 288 œufs.
  • Dispersion : cette teigne peut se disperser sur de très longues distances grâce aux courants aériens.

 


Protection

 

  • Utiliser des variétés de chou pommé tolérantes (se renseigner auprès du fournisseur de semences).
  • Produire les plants dans une pépinière insect-proof.
  • Contrôler la qualité sanitaire des plants avant et durant leur introduction dans la culture ou l'abri.
  • Installer des cultures "écran" en inter-rangs afin de réduire la pression d'insectes, par exemple des pieds de tomate (1).
  • Installer des toiles insect-proof en pépinière, sur les rangs en plein champ à la plantation, et aux ouvertures des abris quand les conditions climatiques le permettent. 
  • Réaliser des aspersions de quelques minutes avant la tombée de la nuit afin de perturber le vol des adultes, les accouplements et les pontes, et éventuellement faire tomber les larves au sol.
  • Installer des pièges à phéromones à l'extérieur de l'abri. (1)
  • Favoriser les ennemis naturels en culture de plein champ ou sous les abris ouverts.
  • Utiliser des biopesticides (2).

 

(1) Le piégeage sélectif des mâles avec des phéromones permet de limiter la pression parasitaire de cet insecte. Cela sert aussi à suivre l'évolution de la population de teignes adultes et donc de positionner plus finement les traitements à base de Bt. Les vols d'adultes sont généralement suivis d'un pic de pontes une à deux semaines plus tard, puis d'un pic d'éclosion larvaire une à deux semaines après (en fonction du climat). Les captures supérieures à 10 teignes par semaine et par piège pourront être suivies d'un traitement Bt si les larves sont observées dans la parcelle. 

(2) L'utilisation d’un produit à base Bacillus thuringiensis (Bt) permet de tuer les jeunes larves de Plutella xylostella dans les 1 à 2 jours après l’ingestion du produit. Comme le soleil inactive les formulations à base de Bt et que les jeunes chenilles sont surtout actives la nuit, on privilégiera les applications en fin de journée afin d'assurer une bonne efficacité du traitement. L'irrigation par aspersion de la parcelle ne devra pas être enclenchée après le traitement, ce qui risquerait de lessiver la préparation. 

Dernière modification : 04/10/2017
  • Auteur :
  • A Berton (CA Guyane)
Plutella-Chou1
Figure 1
Plutella-Chou2
Figure 2
plutella_degats
Figure 3
plutella-larve
Figure 4
plutella-larve3
Figure 5
plutella-pupe1
Figure 6
plutella-adulte
Figure 7
Plutella-Chou3
Figure 8
filet-de-protection
Figure 9