• Logo_picleg

Symptômes - Dégâts

 

 

Les pucerons, consécutivement à leurs piqûres nutritionnelles, sont reponsables de ponctuations chlorotiques et de la déformation des jeunes feuilles qui ont tendence à s'enrouler et plus ou moins se boursoufler (figures 1 et 2). Les feuilles, comme les fruits (figures 3 et 4) peuvent être colonisés. Une réduction de la croissance des jeunes pousses, voire des plantes, peut être constatée.

 

En plus des colonies de pucerons, on observe bien souvent des mues blanches et la présence de miellat à la surface des organes aériens de la courgette sur lequel se développe la Fumagine (sooty mold) (figure 5). Rappelons que cette dernière peut avoir plusieurs conséquences, notamment une réduction de la photosynthèse et de la respiration foliaire et la souillure des fruits rendus ainsi non commercialisables.

Dernière modification : 17/10/2013
  • Auteur :
  • D Blancard (INRA)
Pucerons_courgette3
Figure 1
Pucerons_courgette5
Figure 2
Pucerons_courgette8
Figure 3
Pucerons_courgette9
Figure 4
ZYMV_pucerons_courgette_DB_710
Figure 5