CHRYSOMELIDAE



La famille des chrysomelidés est une très vaste famille de coléoptères, très proche des Cerambycidae, mais à l'allure et aux habitudes généralement distinctes : antennes courtes, tégument lisse, brillant, les larves ectophytes ont le même régime alimentaire que l'adulte.

Cette famille comprend de nombreux ravageurs des cultures répartis dans différentes sous-familles, dont quelques unes sont décrites ici :
 - Alticinae caractérisée par des pattes postérieures sauteuses, où on trouve l'altise noire des crucifères (Phyllotreta atra), l'altise des crucifères (Phyllotreta nemorum) et l'altise d'hiver du colza (Psylliodes chrysocephalus) ainsi que l'altise de la vigne (Altica ampelophaga). Sur les onagracées (FushiaOenothera speciosa, etc.) et différentes plantes sauvages on peut observer Altica lythri (altise de la salicaire, photos). Les espèces du genre Sphaeroderma sont des ravageurs de l'artichaut.
 
 
Altica lythri Aubé 1843
altise de la salicaire et les dégâts de la larve et de l'imago
    Sphaeroderma rubidum
(Graëlls 1858)
altise rouge

- Bruchinae (anciennement famille des Bruchidae), comprend les bruches dont la plupart des représentants vivent aux dépens de graines de légumineuses (Fabaceae). Les oeufs sont pondus sur la gousse, la jeune larve en traverse la paroi et pénètre dans une graine, où tout le développement s'effectuera, jusqu'à l'éclosion de l'adulte. Transportées avec les stocks de graines, beaucoup de bruches sont devenues cosmopolites et certaines sont des ravageurs économiquement très importants. Les principales sont la bruche du pois (Bruchus pisorum), la bruche de la fève (B. rufimanus), la bruche des lentilles (B. signaticornis) et la bruche du haricot (Acanthoscelides obtectus). Ces ravageurs peuvent être parasités par un hyménoptère parasitoïde du genre Triaspis de la famille des Braconidae.
 
- Chrysomelinae, dont le ravageur le plus connu est le doryphore (Leptinotarsa decemlineata). On trouve Chrysolina (Taeniochrysea) americana, ravageur du romarin et de la lavande (photo). Diabrotica virgifera virgifera LeConte 1858 (chrysomèle des racines du maïs) est originaire d'Amérique centrale, devenu, au cours des années 60, le principal ravageur du maïs en Amérique du Nord. Signalé en Europe centrale en 1992, il est apparu en France en 2002. Cet insecte est classé comme organisme de quarantaine en UE et de lutte obligatoire.
 
 
Chrysolina americana Linnaeus 1758
chrysomèle du romarin
(rosemary beetle)

      

 

Plagiodera versicolora (Laicharting, 1781)
petite chrysomèle des saules
 
 - Criocerinae parmi lesquels on trouve le criocère de l'asperge (Crioceris asparagi), et celui de l'orge (Oulema melanopus). Le criocère du lis (Lilioceris lilii) peut faire des dégâts redoutables dans les jardins (photos).
 
Lilioceris lilii (Scopoli 1763)
criocère du lys
(scarlet lily beetle)
Dernière modification : 23/02/2022
  • Auteurs :
  • S Chamont (INRA)
  • A INRA (INRA)