ERIOPHYIDAE



Les Eriophyidae sont des acariens au corps vermiforme et ne possédant que 2 paires de pattes. Très petits (< 2,5 mm), ils demeurent invisibles. Chaque espèce provoque un dégât particulier sur une espèce végétale bien déterminée. Des espèces peuvent être vecteurs de virus.

Le cycle des Eriophyidae, ne comporte que 2 stades larvaires actifs (protonymphe et deutonymphe) alternant avec 2 stades immobiles (nymphochrysalide et imagochrysalide). Le développement de l'oeuf à l'adulte passe par 2 stades larvaires actifs alternant avec 2 stades immobiles. Dans cette famille les femelles estivales sont appelées protogynes, les femelles d'hiver deutogynes.

 Les Eryophyidae perforent la paroi des cellules de la plante grâce à un appareil vulnérant à 5 stylets (dont les 2 chélicères modifiées). Il ne tue pas ces cellules. Le végétal réagit par le développement d'une forte pilosité, par la formation de galles ou par le buissonnement des rameaux, voire par des cloques ou des enroulements sur les feuilles.

Ainsi, les galles rouges pointues fréquemment observées sur les feuilles de tilleul, causées par Eriophyes tiliae (figure) ou les petites galles rondes et devenant rouges causées par l'acarien Aceria macrorhyncha (Nalepa, 1889) (figure) sur feuilles d'érable champêtre. Les très fortes déformations du feuillage et des bourgeons floraux sur fushia causés par Aculops fuchsiae, espèce invasive (figure) détruire la plante. Ce dernier ravageur est un parasite de quarantaine.

Dernière modification : 08/24/18
  • Auteurs :
  • A INRA (INRA)
  • S Chamont (INRA)
Eriophyes-tiliae
Figure 1
erinose-erable
Figure 2
Phytopte-du-fuchsia
Figure 3
aculops-fushiae
Figure 4