• Logo_picleg
  • Quae

Principaux symptômes

 

Le Pepino mosaic virus (PepMV) provoque sur tomate une multitude de symptômes, parfois surprenants dans leur apparence et leur expression dans le temps. On peut observer des mosaïques foliaires plus ou moins sévères, parfois assez jaunes (figures 1 et 2), des taches, voire des plages chlorotiques assez marquées (figures 3 et 4) et des lésions nécrotiques (figure 5). Les taches jaunes constituent le symptôme le plus caractéristique de cette virose. Des déformations des folioles et des feuilles, sont aussi constatées en période de faible luminosité ; celles-ci peuvent s'incurver vers le haut ou le bas du limbe, et présenter des boursouflures et des énations vert foncé. Les apex des plantes voient leur croissance peu ou prou bloquée ; les folioles et les feuilles sont plutôt de couleur sombre, plus étroites et découpées. Ces symptômes leur confèrent l'apparence caractéristique de feuilles d'ortie ou de dégâts liés à des herbicides de type hormone. Par ailleurs, des stries brunes et liégeuses peuvent apparaître sur la tige.

Les sépales sont parfois nécrosés superficiellement (figure 6), et les fleurs peuvent brunir et avorter. Les fruits révèlent une mosaïque plus ou moins intense, surtout lorsqu'ils sont mûrs (figures 7 et 8). Cette mosaïque peut se manifester sans que d'autres symptômes ne soient présents sur les plantes.

Les plantes malades ont tendance à devenir sénescentes prématurément. Elles sont aussi souvent réparties le long du rang, au moins dans un premier temps.

L'expression des symptômes semble fortement influencée par les conditions climatiques, en particulier par la température et la luminosité dans les abris. Ainsi les symptômes sont-ils facilement observés de l'automne jusqu'au printemps, et ont tendance à disparaître en périodes chaudes et lumineuses. La maladie s'exprime différemment en fonction du stade de développement de la plante et du cultivar. Signalons qu'elle peut passer totalement inaperçue, malgré l'infection de nombreuses plantes, ou se manifester sur une strate de feuilles et de fruits.

Dernière modification : 02/12/13
  • Auteurs :
  • D Blancard (INRA)
  • G Marchoux (INRA)
pepMV_tomate_DB_431_131
Figure 1
pepMV_tomate_DB_432_132
Figure 2
pepMV_tomate_DB_440_159
Figure 3
pepMV_tomate_DB_436_134
Figure 4
pepMV_tomate_DB_437_280
Figure 5
pepMV_tomate_DB_434_136
Figure 6
pepMV_tomate_DB_433_134bis
Figure 7
pepMV_tomate_DB_438_710
Figure 8