• logo_lda
  • INRA

Limites du diagnostic

par envoi de photos numériques

 

 

Nous attirons votre attention sur le fait qu'il ne sera pas toujours possible, à partir des images numériques soumises, d'identifier la cause de la problématique phytosanitaire à diagnostiquer, qu'elle ait une origine biotique ou abiotique. Donc, malgré l'expertise des personnels chargés de réaliser les diagnostics, parfois aucune identification ne vous sera proposée. Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer cette situation, en particulier :

  • un manque de spécificité des symptômes observables sur les photos ;
  • des symptômes atypiques attribuables à une problématique nouvelle, et/ou complexe influencée par plusieurs facteurs biotiques et/ou abiotiques ;
  • des symptômes spécifiques d'un type de bioagresseurs ou d'un bioagresseur particulier mais nécessitant des investigations plus poussées, notamment de laboratoire pour en identifier la cause avec certitude ;
  • etc.

 

Donc, en fonction des situations phytosanitaires et des informations contextuelles et photographiques fournies, il sera possible :

  • d'identifier les maladies biotiques ou abiotiques présentant des symptômes plus ou moins spécifiques ;
  • d'orienter le diagnostic vers une à plusieurs hypothèses de maladies biotiques ou abiotiques ; 
  • de vous confimer l'impossibilité de réaliser un diagnostic à partir des symptômes observables sur le terrain. 

Dans ce dernier cas, vous n'obtiendrez pas de réponse de notre part à votre demande de diagnostic par images numériques, mais nous vous suggérerons d'envoyer des échantillons de plantes malades à un laboratoire de diagnostic de votre choix, bien sur si vous le jugez utile.

 

 

 

Dernière modification : 06/17/16
  • Auteurs :
  • D Blancard (INRA)
  • T Ruet (LDA 33)
  • J Gaudin (INRA)