• Ecophyto
  • Logo-Cirad
  • RITA
  • Logo-CA
  • FREDON
  • LPA-COCONI

Phomopsis vexans (Sacc. & P. Syd.) Harter

 

Lésions à Phomopsis

 

 

 Généralités

 

  • Champignon distribué sur tous les continents, ponctuellement en Europe et dans un nombre limité de pays d’Afrique, essentiellement dans les zones climatiques chaudes.
  • Maladie observée plutôt en plein champ et transmise par les semences.
  • Elle semble essentiellement affecter l’aubergine et peut être responsable de plus de 50% de pertes de récolte dans les situations les plus dommageables.

 

  • Famille(s) botanique(s) sensible(s) 
Solanacées        

 

  • Zones de production affectées :
Mayotte Réunion Guyane Guadeloupe Martinique Nouvelle-Calédonie Polynésie-Française

 

  • Organes attaqués
Feuilles Fleurs Fruits Tige Vaisseaux Collet Racines

 


Symptômes

 

  • Symptômes :
    • Fonte de semis.
    • Taches vert sombre brunissant et se nécrosant progressivement, circulaires dans un premier temps (figure 1), puis irrégulières entourées d’une marge noirâtre (figure 2). Lésions situées en bordure, à la base et sur le limbe. Feuilles entières altérées se nécrosant et tombant prématurément.
    • Lésions étendues brunes à noirâtres sur tige et rameaux (figures 3 à 7), les ceinturant et conduisant au dépérissement et à la mort de la partie distale des rameaux et de plantes entières qui flétrissent et se dessèchent (figures 8 et 9).
    • Taches sur fruits d’abord grisâtres, avec un halo brunâtres, s’étendant progressivement (figures 10-aubergine ; 11-poivron). Elles révèlent par la suite une teinte chamois et des zones concentriques plus ou moins marquées (figures 12 et 13). Les fruits peuvent pourrir entièrement et se momifier. De tels symptômes peuvent apparaître en cours de conservation.
  • Confusions possibles : 
  • Signes : présence de minuscules structures globulaires noires sur les tissus altérés : des pycnides (figures 14-feuille, 15 et 16-tige, 13 et 17-fruits) (figures 19 et 20) du champignon contenant des pycniospores hyalines ovoïdes à sub-cylindriques (spores alpha) (figures 21 et 23) ou filiformes et cloisonnées (spores Beta) (figures 22 et 23).

  


Biologie

 

  • Conservation : sur et dans le sol sur les débris végétaux de l’aubergine, mais aussi d’autres espèces végétales ; se pérennise aussi sur et dans les semences. Affecterait la tomate et le poivron, ainsi que quelques espèces sauvages de Solanum sensibles qui seraient susceptibles de le pérenniser.
  • Infection : les conidies germent en 6 heures et le mycélium envahit les tissus de façon inter ou intra-cellulaire.
  • Sporulation : des pycnides se forment sur les tissus altérés, elles sont plus grosses sur les fruits (figures 11 et 12). Ces structures produisent de nombreuses spores expulsées sous la forme de cirrhes plus ou moins muqueux.
  • Dissémination : les conidies sont disséminées par le vent et les éclaboussures d'eau, les outils, les vêtements des ouvriers, et peut-être certains insectes. Transmis par les semences d’aubergine.
  • Conditions favorables : affectionne particulièrement les températures et les hygrométries élevées. Son optimum thermique est de l’ordre de 28°C. 

 


Protection

 

  • Il existerait des différences de sensibilité variétales chez l'aubergine, mais aucune variété commercialisée actuellement n’est très résistante à ce champignon pathogène.
  • Réaliser des rotations culturales d’au moins 3 années.
  • Désinfecter les graines si besoin à la chaleur, ou avec divers produits fongicides, etc.
  • Utiliser des plants sains.
  • Assurer un bon drainage aux parcelles cultivées.
  • Éviter les trop fortes densités de plantation afin de favoriser l'aération du feuillage.
  • Améliorer l'aération du couvert végétal.
  • Éviter les irrigations par aspersion, leur préférer l’irrigation au goutte à goutte. Sous abris, aérer au maximum.
  • Ne pas utiliser des fumures azotées trop excessives.
  • Ne pas faire travailler les ouvriers tant que la végétation est mouillée.
  • Éliminer assez rapidement les organes malades, et les résidus végétaux, en cours de culture à la suite des différentes opérations culturales, et en fin de culture après l’arrachage des plantes. Ils devront être détruits.
  • L ‘application de fongicides est conseillé dans certains pays ; tenez compte de la legislation française en vigueur pour cet usage (e-phy).
Dernière modification : 11/12/18
  • Auteur :
  • D Blancard (INRA)
Phomopsis-vexans20
Figure 1
Phomopsis-vexans5
Figure 2
Phomopsis-vexans6
Figure 3
phomopsis-fruit-aubergine
Figure 4
Phomopsis-vexans4
Figure 5
Phomopsis-vexans1
Figure 6
Phomopsis-vexans22
Figure 7
Phomopsis-vexans10
Figure 8