Pasteuria penetrans 

(ex Thorne 1940) Sayre and Starr 1986

 

 

- class. : Bacteria, Firmicutes, Firmibacteria, Bacillales, Pasteuriaceae

 

Cette bactérie gram+ produit un thalle en forme de mycélium dichotomique donnant l'aspect d'un chou-fleur.

 

Cette bactérie produit des endospores qui se fixent sur la cuticule du nématode au stade J2 et qui germent en produisant un tube qui perfore cette cuticule et pénètre dans le nématode où il se ramifie et forme un thalle. Ce thalle donnera naissance à de très nombreuses spores (jusqu'à 2 millions) qui feront éclater l'hôte et seront ainsi libérées dans le sol. Ce parasite ubiquiste donne des endospores qui sont viables très longtemps dans le sol, c'est pourquoi cette bactérie est considérée comme élément constitutif des sols dits suppressifs. 

 

Cette bactérie peut parasiter toutes les espèces de nématodes et est très efficace (jusqu'à 80% de destruction du ravageur, avec une certaine latence de quelques années pour une efficacité totale), mais elle est très spécifique de son hôte. Cette espèce est donc plus un groupe d'espèces constitué de plusieurs souches. De plus c'est un parasite obligatoire. Ces éléments rendent difficile la production et l'utilisation de cet agent de lutte biologique.

 

 

Bibliographie :

J.C. Cayrol, C. Djian-Caporalino et E. Panchaud-Mattei (1992) La lutte biologique contre les nématodes phytoparasites, CCE 17, ed. INRA

Z.X. Chen et D.W. Dickson (1998) Review of Pasteuria penetrans : Biology, Ecology, and Biological Control Potential. Journal of Nematology 30(3) 313-340

Dernière modification : 05/15/18
  • Auteur :
  • S Chamont (INRA)