Venturia inaequalis
Description du champignon




Venturia inaequalis est un champignon spécifique du pommier (Malus pumila), saprophyte ou parasite en fonction de son stade de développement et de la saison. La forme asexuée (conidies) correspond à la phase parasitaire du champignon. La forme sexuée (formation des périthèces) se produit au cours de la phase saprophytique dans les feuilles mortes et assure la conservation du champignon pendant la période hivernale.

A l'automne, le mycélium, constitué d'hyphes rassemblés en plaques denses et brunes (stroma), se forme en profondeur dans le tissu palissadique, ou parfois sur la face inférieure des feuilles. Les périthèces de V. inaequalis se développent sur les feuilles mortes tombées au sol à partir des stroma. Ils ne deviendront matures qu'au printemps avec l'apparition des asques (entre 12 et 34 par périthèce). Les dimensions varient entre 90 et 145 µm de diamètre pour les périthèces alors que celles des asques sont comprises entre 80 et 110 µm de long et 10 à 15 µm de large.

Les ascospores, au nombre de 8 par asque, sont de forme cylindrique et arrondies à leurs deux extrémités ; elles mesurent 11-16 x 5-8 µm. La coloration des ascospores, souvent peu prononcée, varie du brun clair au brun olive. Une cloison transversale les divise en deux loges de tailles inégales, la loge inférieure étant la plus longue et la moins large des deux. Les ascospores vont infecter la plante hôte, par la production d'un tube germinatif qui va pénétrer la cuticule de la face supérieure du limbe.

Le champignon va alors entrer dans sa forme parasitaire. Celui-ci forme alors un thalle mycélien sous-cuticulaire, et se développe sur les différents organes de son hôte. Il va ainsi provoquer l'apparition de taches et de lésions caractéristiques de la tavelure. A ce stade, V. inaequalis produit sur son mycélium des conidiophores. Ceux-ci apparaissent de part et d'autre du limbe et sont groupés en faisceau. Ils sont courts, simples, amincis au sommet et ont une paroi lisse, de couleur brun olive (figure 1).

Les conidies, émises à l'extrémité des conidiophores, sont de la même couleur et mesurent 12-35 x 4-10 µm. De forme fusoïde, elles peuvent être cloisonnées ou non (figure 2).



Dernière modification : 05/29/13
  • Auteurs :
  • S Chamont (INRA)
  • F Gil (INRA)
venturia_inaequalis
Figure 1
venturia_carpophila
Figure 2
venturia_pirina3
Figure 3