Les nématodes entomophages



Bien que les nématodes parasites d'insectes soient connus depuis longtemps, leur utilisation pour la lutte biologique en protection des cultures est assez récente.

Six familles de nématodes entomopathogènes suscitent un intérêt :
- dans la classe des Adenophorea, la famille des Mermithidae ;
- dans la classe des Secernentea, les familles des Allantonematidae, Sphaerulariidae, Aphelenchoididae, Steinernematidae et Heterorhabditidae.

Ce sont ces deux dernières familles qui paraissent pour l'instant les plus exploitables en lutte biologique. Ces nématodes, qui possèdent une bactérie symbiotique (Xenorhabdus nematophila, Photorhabdus luminescens, gamma proteobacteria, Enterobacteriaceae), ont un potentiel d'utilisation remarquable. Ils infestent une très large gamme d'insectes et quelques autres arthropodes mais ont l'avantage de ne pas s'attaquer ni aux mammifères ni aux végétaux. La mort de l'hôte survient très rapidement , un à deux jours après l'infestation. Enfin, ces nématodes peuvent être facilement élevés et sont formulables sous forme de bioinsecticide.

Le nématode envahit l'insecte par ses ouvertures naturelles. Les cellules bactériennes symbiotiques sont relarguées. Ces bactéries se multiplient rapidement aux dépens de l'hôte. La toxine,émise par la bactérie, joue un rôle essentiel dans le mécanisme parasitaire. La mort de l'insecte est provoquée par septicémie en 24 à 48 heures. Les composés antibiotiques produits par les bactéries empêchent la putréfaction du cadavre et inhibent le développement ou la contamination par d'autres agents microbiens à l'intérieur du corps de l'insecte. Les nématodes poursuivent leur développement en se nourrissant des nutriments fournis par les bactéries et les tissus de l'hôte.

Larve d'insecte parasitée par des nématodes Coloration des larves parasitées, par les bactéries symbiotiques


Vous trouverez de plus amples détails sur la reconnaissance, la biologie ainsi le mode de production et d'utilisation de ces auxiliaires dans le document de H. Mauléon et al. (INRA Antilles Guyane)

L'intérêt des nématodes entomopathogènes repose aussi sur le fait qu'ils sont efficaces contre les coléoptères, insectes contre lesquels il existe peu de moyens de lutte biologique. Les nématodes sont utilisés en Europe par traitements inondatifs, chaque fois que la culture à protéger a une haute valeur ajoutée qui lui permet de supporter le coût encore trop élevé du produit, telle la lutte contre les charançons des petits fruits rouges, Othiorrhynchus sulcatus ; les courtilières, tipules, noctuelles et vers blancs des gazons de golf ; les mouches Sciaridae des champignonnières, les mineuses des pommes et des pêches et les charançons des plantes ornementales par exemple. L'espèce la plus intéressante semble être Heterorhabditis bacteriophoraSteinernema feltiae (Filipjev, 1934) est utilisé contre la teigne des plantes tropicales.

 

Pour en savoir plus sur les recherches menées par P. Tailliez et al. (INRA de Montpellier) sur ce sujet, cliquez ici.


Dernière modification : 07/02/18
  • Auteur :
  • A INRA (INRA)