• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Dickeya et Pectobacterium

Pourriture du bulbe et du pseudotronc

 

Cultures sensibles : Bananier

Généralités

Ces bactéries sont présentes dans toutes zones productrices de bananes et sous toutes les latitudes tropicales et semi-tropicales. 

L’impact de ces bactéries est fortement dépendant des conditions agro-environnementales.

Zones de production affectées:

Guyane Polynésie-française
Madagascar Comores
Maurice Seychelles


Organes affectés : 

Feuilles Tige

  

Symptômes 

Symptômes ou dégâts :

Selon les espèces bactériennes et les conditions agro-environnementales, les symptômes qui sont toujours associés à des pourritures brunes et molles peuvent avoir différentes localisations sur la plante et différents impacts sur la culture :

  • Au niveau du bulbe et du rhizome : présence de cavités.
  • A la base du pseudotronc : présence d’une zone brune ramollie.
  • Au milieu du pseudotronc : présence de zones brunes et molles caractérisées par avec un écoulement brun et nauséabond en appuyant sur les zones atteintes.
  • Feuille : brunissement au stade cigare.

Les bananiers atteints sont particulièrement sensibles aux coups de vent soit par rupture du pseudotronc à mi-hauteur soit par basculement du bananier mal enraciné.

Signes :

Odeur nauséabonde, pourriture molle du pseudotronc.

Confusions possibles :

Au niveau du rhizome avec les dégâts de charançon.

 

Biologie

Cycle de développement :

Les bactéries pénètrent par des blessures le plus souvent occasionnées par les outils de taille ou lors de coups de vent.

Facteurs de propagation de la maladie :

  • Bactérie favorisée en présence d’excès d’eau et dans les sols asphyxiant et peu drainant.
  • La matière organique insuffisamment décomposée favorise l’expression de ces bactéries.
  • En cas de dégâts importants, revoir le programme de fumure ainsi que la densité de plantation.
  • Les stress climatiques par l’alternance de périodes chaudes et sèches avec des périodes plus fraiches et humides.

 

Protection agroécologique

Méthodes préventives :

  • Éviter les blessures au niveau de la base du pseudotronc et du rhizome.
  • Planter des plants issus de pépinières certifiées indemnes de maladie.
  • Désinfecter les outils avec un produit adapté et autorisé lorsqu'on passe d'un arbre à l'autre, en commençant toujours les opérations de taille par les arbres supposés sains.

Méthodes curatives :

  • Assainir la bananeraie en arrachant et en brûlant les souches atteintes.

 

Dernière modification : 04/08/2022
  • Auteur :
  • B HOSTACHY (Anses Laboratoire de la santé des végétaux)
pseudotronc soft rot
Figure 1
soft rot erwina
Figure 2