Cycle biologique, dynamique des populations

  • L'hivernation de Panonychus ulmi se fait à l'état d'oeufs, dit « oeufs d'hiver », déposés sur la base des sarments autour des bourgeons ou sur le vieux bois du cep. Ces oeufs pondus, fécondés à l'automne, sans protection particulière, sont capables de supporter des températures très négatives (diapause). Notons que les hivers rigoureux réduisent les mortalités par avortements et permettent un regroupement des éclosions au printemps. Ces éclosions s'échelonnent sur la période de débourrement de la vigne dès 15°C de température moyenne, mais elles peuvent s'étaler sur une soixantaine de jours si les hivers sont doux.
  • Après l'éclosion, l'acarien passe par 7 stades successifs en 2 phases : une phase larvaire avec 3 stades mobiles dits nymphaux, intercalés par 3 stades immobiles de mue dits chrysalides, puis une phase adulte. Les femelles pondent des oeufs dits « oeufs d'été » sur les feuilles, durant 15 jours environ. Les « oeufs d'hiver » seront déposés à partir du mois d'août.
  • Le cycle de cet acarien est fonction de la température et de l'hygrométrie ; il s'étale sur 7 jours minimum, pour des températures de 23 à 25°C et une humidité de 60 %. Cette vitesse de développement permet rapidement  un chevauchement des générations en fin de printemps et la présence sur la vigne de tous les stades de développement de l'oeuf à l'adulte. Au final, on compte de 4 à 8 générations du tétranyques sur l'année, le nombre variant en fonction de la zone géographique (nombre plus élevé dans la zone méridionale, moindre en zone septentrionale). C'est dans les zones septentrionales et en façade atlantique qu'il est le plus fréquent.
  • Les périodes de fortes pressions parasitairess'observent essentiellement en juillet et août, à la fin de la pousse végétative. Les quantitésd'individus observés peuvent largement dépasser la centaine par feuille. Ces conditions depullulations se rencontrent :
    • en l'absence d'acarien prédateurs Typhlodromes ;
    • dans le cas de phénomènes de résistance aux insecticides-acaricides ;
    • dans le cas de fortes vigueurs de ceps.


Remarque : cet acarien peut être observé aussi bien sur la face inférieure que sur la face supérieure des feuilles.

Synoptique du développement de Panonychus ulmi sur vigne (figure 1)
Dernière modification : 15/01/2019
  • Auteur :
  • L Delbac (INRA)
panonychus2
Figure 1