Drosophila spp.

Pourriture acide




Les insectes sont probablement une source non négligeable des microorganismes constituant l'épiflore des baies de raisin. En effet, celles-ci sont visitées par de nombreux insectes : abeilles, syrphes, guêpes, papillons de nuit, acariens, cochenilles, charançons, cigales, sauterelles, araignées, perce-oreilles… Il est fort probable que ces insectes contribuent à façonner la flore microbienne de la grappe. Les mouches des fruits jouent aussi ce rôle, et en particulier les drosophiles Drosophila (Sophophora) melanogaster Meigen 1830 et Drosophila (Sophophora) simulans Sturtevant 1919 qui sont souvent associées à la  pourriture acide au vignoble à proximité de la vendange.

Les drosophiles adultes avec leur unique paire d'aile sont classifiés dans l'ordre des Diptera et leurs antennes courtes dans le sous-ordre des Brachycera. Leurs ailes avec 2 fractures costales et la cellule médiane postérieure ouverte à son extrémité, la coloration jaune à brune, leur petite taille de 2 à 4 mm, les yeux rouges et la partie terminale des antennes (arista) plumeuse sont caractéristiques de la famille des Drosophilidae, connues sous le nom de drosophiles.

Elles sont usuellement dénommés « moucherons », et sur vigne « mouches du vinaigre, du vin ou des celliers». Elles sont cosmopolites en France et en Europe sur les fruits à maturité, attirés par les jus sucrés. L'espèce Drosophila melanogaster est très employée en laboratoire pour les études de génétique car elle se reproduit très rapidement.


Classification : Animalia, Arthropoda, Insecta, Diptera, Brachycera, Drosophilidae

Dernière modification : 09/14/18
  • Auteur :
  • L Delbac (INRA)