• Logo_picleg
  • Quae
Taches sur folioles et sur feuilles



De nombreuses maladies provoquent des taches sur les folioles et les feuilles des plantes. Aussi, divers qualificatifs sont employés pour traduire ces apparitions que nous avons, pour simplifier, répartis en 4 catégories généralistes de symptômes exemplifiésci-dessous :


- Petites taches brunes, beiges… ;
- Taches brunes, beiges…, plus ou moins étendues ;
- Taches jaunes (chlorotiques) de taille variable ;
- Taches à plages poudreuses, duveteuses, présence d'une moisissure….

   
Figure 1
 
Figure 2 Figure 3

 

Figure 4 Figure 5



En présence de tels symptômes, diverses causes sont envisageables :

 

  • soit parasitaires

 

- Alternaria tomatophila ;
- Botrytis cinerea ;
Champignons hyperparasites ;
- Leveillula taurica  (figure 4) ;
- Passalora fulva ;
- Oidium neolycopersici (figure 5) ;
- Penicillium sp. ;
- Phytophthora infestans ,
- Stemphylium
spp. ;
- Clavibacter michiganensis subsp. michiganensis ;
- Pseudomonas syringae pv. tomato ;
- Xanthomonas
spp. ;
Virus divers (seuls ou en complexe) (Alfalfa mosaic virus - AMV ;  Pepino mosaic virus - PepMV ;  Pepper veinal mottle virus - PVMV ;  Potato virus Y - PVY ;  Tomato spotted wilt virus - TSWV ;
- fumagine liée à la présence de divers ravageurs (pucerons, aleurodes, cochenilles…) ;
- Acariens (Tetranychus urticae…) ;
- thrips .

 

  • soit non parasitaires

 

- affection non parasitaire indéterminée ;
- intumescences ;
- phytotoxicités diverses.

 
Dans ce contexte symptomatologique, les risques de confusion de diagnostic sont assez importants. Afin de faciliter l'identification de la ou des maladies, il est conseillé d'adopter la démarche suivante :
- observer des taches sur plusieurs folioles, feuilles et plantes, afin d'essayer d'en évaluer la nature exacte et l'évolution dans le temps (dimension, coloration, présence ou non d'un halo, localisation sur la plante et répartition sur les feuilles …-  consulter les  figures 1 à 5) ;
- regarder toujours attentivement les faces supérieures et inférieures des folioles afin d'y noter la présence éventuelle de fructifications d'un champignon ou d'autres signes et éléments facilitant le diagnostic ;
- consulter successivement par la suite l'ensemble des rubriques consacrées aux taches afin d'y repérer celles qui correspondent le plus à vos observations.

* D'autres causes, moins fréquentes ou non rencontrées en France, sont possibles  pour de  plus amples informations sont mentionnées dans l'ouvrage "Les maladies de la tomate" de D. Blancard, édité par les éditions Quae.
Dernière modification : 06/02/2013
  • Auteur :
  • D Blancard (INRA)