CYNIPIDAE

 

Ces hyménoptères apocrites comprennent les cynips ou guêpes gallicoles, insectes de petite taille (4-5 mm) qui forment des galles sur leurs hôtes, par les pontes, piqures et morsures des larves. Les adultes ont un abdomen court fortement comprimé juste après le pétiole. Chez le chêne, qui abrite de nombreux cynipidés, il y a alternance de phases sexuée et asexuée, phases qui génèrent le plus souvent des galles de forme différentes.

Parmi les membres de cette famille on peut citer les diverses galles sur chêne causées par les espèces du genre CynipsNeuroterus ou Andricus (figures). Très communément observé sur Rosa sauvage, Diplolepis rosae (Linnaeus 1758) (bédéguar du rosier, figure) provoque la formation une galle chevelue qui contient les larves de l'insecte.

Les galles de Cynipssont souvent parasitées par des hyménoptères chalcidiens de la famille des Torymidae (photo).

Le cynips du châtaignier, Dryocosmus kuriphilus Yasumatsu, 1951 , originaire d'Asie cause des ravages important sur son hôte pouvant réduire la production jusqu'à 60% (---> plus d'infos sur l'insecte, DSF, les recherches sur la lutte biologique). Ce ravageur s'est répandu en France depuis 2007. Depuis 2014, des essais de protection biologique avec Torymus sinensis, permettent de lutter efficacement contre ce ravageur et ce parasitoïde s'est bien installé dans les vergers français depuis 2019.

   
Diplolepis rosae (Linnaeus 1758)
bédégar du rosier
  

Torymus sp. parasitoïde

des Cynips

   Dryocosmus kuriphilus
Yasumatsu, 1951
cynips du chataignier

 

Dernière modification : 18/02/2022
  • Auteur :
  • S Chamont (INRA)
cynips-longiventris1
Figure 1
cynips-longiventris2
Figure 2
cynips-longiventris3
Figure 3
neuroterus_sp
Figure 4
Neuroterus-quercus-baccarum
Figure 5
Andricus-fecundatrix
Figure 6
Andricus-fecundatrix2
Figure 7