• Ecophyto
  • Logo-Cirad
  • RITA
  • Logo-CA
  • FREDON
  • LPA-COCONI

Rhizoctonia solani

 

Rhizoctone brun et/ou foliaire

 

 

 Généralités

  • Champignon du sol mondialement répandu.
  • Considéré comme un champignon parasite du sol en zones tempérées et méditéranéennes, ayant porté à plusieurs reprises des cultures sensibles en particulier légumières, il est en particulier responsable d'attaques foliaires en climats équatoriaux ou tropicaux très humides. 
  • Responsable de fonte des semis en pépinière, et de divers symptômes au champ sur les organes souterrains ou aériens (Rhizoctone foliaire - web-blight) des légumes.
  • Plusieurs souches signalées se différenciant par leurs caractéristiques culturales, leur pouvoir pathogène, et notamment leur spécificité d'hôte. 
  • Extrêmement polyphage, capable d'infecter plusieurs centaines d'hôtes différents, notamment de très nombreuses cultures légumières.
  • Légumes connus affectés : aubergine, tomate, piment, diverses salades, melon, concombre, pastèque,  courgette, courge, haricot, carotte, choux, céleri, radis, navet, patate douce…, etc.
  • Observé en plein champ comme sous abris.

  

  • Famille(s) botanique(s) sensible(s) 
Solanacées Cucurbitacées
 Ombellifères  Malvacées
Composées Brassicaées 
 Basellacées Fabacées 

 


Biologie

  • Conservation : persiste plusieurs années dans le sol à l'état de saprophyte en absence d'hôtes sensibles, sous la forme de mycélium (figures de 1 à 5) et de pseudo-sclérotes (figures 5 et 6) présents dans la matière organique et les débris végétaux. Présent parfois dans certains substrats et composts.
  • Sources d'inoculum : contaminations par l'intermédiaire du mycélium déjà présent dans le sol ou issu des sclérotes. Elles peuvent aussi avoir lieu via des basidiospores issues de sa reproduction sexuée (figure 7).
  • Infection : pénétration des tissus directement à travers la cuticule ou par l'intermédiaire de blessures diverses. Envahissement  inter- et intracellulaire rapide des tissus grâce à des enzymes lytiques.
  • Développement, sporulation : formation de mycélium cheminant sur les tissus et sur le sol, et gagnant d'autres organes sains. Les sclérotes, en mélange avec des particules de sol souillant différents matériaux, contribuent également à sa dissémination. Production de basidiospores  formées sur des basides présentes à la surface de l'hyménium.
  • Dissémination : par les basidiospores transportées par le vent et les courants d'air sur des distances assez importantes. Transmission aussi assurée par la terre contaminée par le mycélium et les sclérotes, le travail du sol, les outils et les engins aratoires souillés, les plants produits dans des pépinières infestées.
  • Conditions favorables : apprécie aussi bien dans les sols humides et lourds que dans des sols plus légers et plus secs, à des pH acides ou basiques et à des températures comprises entre 5 et 36°C. Particulièrement dommageable en présence d'humidité et quand les températures sont plutôt clémentes, de l'ordre de 23-27°C ou lorsqu'elles sont défavorables à ses hôtes.

 


Protection

  • Réaliser des rotations culturales assez longues en terrain vierge, elles ne sont plus très efficaces en sol contaminé.
  • Utiliser un substrat sain et des plants de qualité.
  • Désinfection du sol possible : fumigant, solarisation, biofongicides, etc.
  • Eviter de planter trop profondément, d'enterrer le collet des plantes.
  • Mettre en place un paillage plastique afin de créer une barrière mécanique entre le sol et les organes végétaux.
  • Tuteurer certaines productions et aérer au maximum la végétation.
  • Soigner l’irrigation : quantité optimale, apport localisé, etc. Eviter l'irrigation par aspersion en présence de Rhizoctone foliaire. On évitera aussi les situations de parcelles ombragées.
  • Eliminer les débris végétaux sains ou malades en cours et en fin de culture, ainsi que les mauvaises herbes hôtes potentiels susceptibles d’héberger ou de favoriser le développement et la conservation de ce champignon dans le sol.
  • Si besoin, pulvériser des fongicides en tenant compte des usages autorisés (e-phy)(substitution).
Dernière modification : 07/01/2021
  • Auteur :
  • D Blancard (INRA)
Tonkwa-rhizoctonia2
Figure 1
Rhizoctonia-Chou7
Figure 2
Rhizoctonia1
Figure 3
Rhizoctonia-mycelium
Figure 4
Rhizoctonia3
Figure 5
Rhizoctonia4
Figure 6
Rhizoctonia_6
Figure 7