EcophytomaafOnema logo

Fiche 13 - Argiles (kaolinite calcinée)

Levier Principal ou Complémentaire selon le bio-agresseur

 

 

     Principe : cette technique consiste à pulvériser une fine couche d’argile calcinée sur le végétal afin d’établir une barrière minérale protectrice. Il s’agit d’une action préventive qui perturbe le bio-agresseur à certaines périodes de son cycle. Il y a certainement différents modes d’action : perturbation de la reconnaissance de la plante hôte (par la couleur blanche que donne l’argile aux arbres ou aux organes cibles…), modification des conditions de milieu affectant la biologie de l'insecte (ponte, respiration, déplacement, nutrition…) et/ou barrière physique.

 

 

     Espèces concernées et bio-agresseurs ciblés

 

Levier principal pour :

- mouche de l’olive (Bactrocera oleae) sur olivier

- mouche de la cerise (Rhagoletis cerasi) sur cerisier

- psylle du poirier (Cacopsylla pyri) sur poirier pour les applications en hiver

- cicadelle verte (Empoasca vitis) sur vigne à raisin de table

- mouche du brou (Rhagoletis completa) sur noyer sur des arbres à faible hauteur

 

Levier complémentaire ou barrière physique ayant un effet sur :

- psylle du poirier (Cacopsylla pyri) sur poirier pour les applications en saison

- cicadelles vertes sur clémentinier

- mouche méditerranéenne (Ceratitis capitata) sur variétés tardives de pommier et clémentinier

- vecteur de l’ECA (Cacopsylla pruni) sur abricotier (et pêcher) (à valider en conditions d’exploitation)

vecteur de l’ECA (Cacopsylla pruni) sur prunier

 

En agriculture biologique (intérêt à confirmer en conventionnel)

- pucerons migrants (travaux existants sur puceron vert du pêcher et sur puceron cendré du pommier)

- pucerons non migrants

 

 

     Dans quelles conditions la solution est efficace ?

 

- Cibler les périodes et la fréquence des traitements en fonction du cycle biologique du bio-agresseur.

- Application sur feuillage sec et en condition de faible vent

 

Aspects réglementaires :

Seules quelques spécialités commerciales à base de Kaolin sont autorisées pour des usages phytosanitaires. Depuis avril  2014, le silicate d’aluminium (kaolin) est listé sur l’annexe II du règlement (CE) no 889/2008, les spécialités commerciales phytosanitaires à base de kaolin autorisées en France sont donc utilisables en Agriculture Biologique.

 

 

 

 

 


Dernière modification : 05/13/16





Fermer
Fermer
indicator

Haut de Page