Cycle, conditions de développement

 

 

 

 

  • Conditions optimales d’utilisation : températures moyennes 15-25°C, forte humidité.

 

  • Cycle biologique

 

 La durée de développement d'Aphidoletes aphidimyza dépend principalement de la température, de l’espèce et de la densité des proies, et de l’humidité relative.

 

Dans la nature, les premières cécidomyies apparaissent au printemps, en été on les observe dans un grand nombre de cultures. À la fin de l’été, les larves en fin de développement se réfugient dans le sol où elles hivernent dans des cocons (figure 5), à environ 2 cm de profondeur. Les adultes émergent des cocons l’année suivante.

 

 

 Ci-dessus le cycle de développement d'Aphidoletes aphidimyza à 20°C.

 

 

  • Morphologie

 

 Les oeufs (0,1 X 0,3mm, (figures 3 et 4) ), déposés près des colonies de pucerons, et les jeunes larves (0.3mm), sont oranges transparents. Lorsque ces dernières se nourrissent, elles prennent des colorations différentes suivant le contenu corporel de leur proies (jaune, orange, rouge, marron ou même grise). Le dernier stade larvaire mesure 2.5mm.

Après s'être nymphosé dans les premiers cm du sol, les adultes émergent. Ils sont frêles, avec des pattes très longues et fines, et mesurent 2.5mm de long, avec une envergure allant de 2.5 à 3.5mm. Les femelles possèdent de courtes antennes, tandis que celles des mâles sont longues, recourbées vers l'arrière et recouvertes de longues soies.

 

 

  • Reproduction

 

 Les adultes sont nocturnes, avec l’accouplement et la ponte qui se déroulent principalement au lever et au coucher du soleil. Celui-ci est nécessaire avant que la femelle ne puisse pondre ; chaque femelle produit soit des mâles (figure 1), soit des femelles (figure 2). 

Elles pondent la plupart de leurs œufs dans les deux à trois jours qui suivent leur émergence. L’humidité relative semble avoir un effet majeur sur la mortalité des cécidomyies qui ont une durée de vie plus courte dans des conditions sèches.

 

 Prolificité 

 Varie fortement en fonction de la densité de proies (mais peu de leur espèce) : leur présence est obligatoire pour la ponte, et le nombre d'oeufs pondus augmente avec la taille du foyer de puceron.

 Dépend également du climat, de la quantité de nourriture consommée durant le stade larvaire et de la quantité de miellat ingéré au stade adulte: ce dernier leur permet une meilleur fécondité et une longévité plus élevée.

 

Sexe ratio

 50% femelles

 

 

  • Autres informations

 

Les cécidomyies préfèrent l’habitat des feuilles les plus basses, où les conditions sont plus sombres et plus humides. La plupart des œufs sont déposés lorsque la température nocturne dépasse les 16 °C, et lorsque l’humidité relative est élevée. 

 

Dernière modification : 09/08/14
  • Auteur :
  • A Anonyme (Koppert Biological Systems)
Aphidoletes-aphidimyza1
Figure 1
Aphidoletes-aphidimyza4
Figure 2
Aphidoletes-aphidimyza5
Figure 3
Aphidoletes-aphidimyza2
Figure 4
Aphidoletes-aphidimyza3
Figure 5
cycle_Aphidoletes_aphidimyza
Figure 6