SCARABAEIDAE
 


Dans la famille des Scarabaeidae (anc. Melolonthidae), les insectes sont globuleux, trapus, à la démarche pataude, avec les élytres découvrant l'extrémité de l'abdomen. La plupart sont de bons voiliers et sont fouisseurs. Leurs larves (les "vers blancs") sont blanchâtres, charnues, arquées, avec l'extrémité de l'abdomen enflé ; leurs pattes sont bien développées et la tête sclérifiée porte des pièces buccales bien visibles. Elles se nourrissent de matières en décomposition ou de racines et ne se métamorphosent qu'au bout de 2 ans.

On trouvera des ravageurs tels que le hanneton commun (Melolontha melolontha) et le hanneton des pins (Polyphylla fullo). Le hanneton de la saint Jean (figures 1 et 2), Amphimallon solstitiale (Linnaeus 1758), plus petit que le hanneton commun, est souvent considéré comme peu nuisible aux cultures. 

Depuis le début des années 2000, on observe une recrudescence des dégâts dus aux vers blancs. Pour plus d'informations sur leur reconnaissance et leur biologie, consultez la note nationale du BSV.

La famille des scarabidés appartenant à la superfamille Scarabaeoidea, comprend des coléoptères exemplaire comme par exemple Oryctes nasicornis (le rhynocéros). Dans la sous famille des Cetoniinae on trouve les cétoines (par ex. Cetonia aurata Linnaeus 1757, la cétoine doréefigures 3 et 4), cette dernière pouvant faire des dégâts dans les fleurs de couleur claire, cet insecte se nourissant principalement de pollen.

Dernière modification : 25/04/2022
  • Auteur :
  • S Chamont (INRA)
Amphimallon-solstitiale
Figure 1
Amphimallon-solstitiale2
Figure 2
cetonia-aurata1
Figure 3
cetonia-aurata2
Figure 4