• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Erionota torus

Chenille défoliatrice du bananier

Cultures sensibles : Bananier

Généralités

Erionota torus est un papillon originaire du sud-est de l’Asie. Ses chenilles attaquent le limbe des feuilles des bananiers en formant des rouleaux.

Zones de production affectées:

La Réunion Maurice


Organes affectés : 

Feuilles

  

Symptômes 

Symptômes ou dégâts :

  • Feuilles : enroulement du limbe des feuilles en forme de cigare.
  • Défoliation entière, ne laissant que la nervure centrale en place. La plante accuse alors une sévère diminution de la photosynthèse qui impacte fortement la croissance et le rendement. Des études ont montré que les bananiers peuvent tolérer une défoliation de 20% sans réelle diminution du rendement.

Signes :

Les papillons sont diurnes, de 5 à 7 cm d’envergure et de couleur marron avec 3 marques jaune pâle sur les ailes antérieures.

Chenilles et chrysalides sont sensibles aux mouvements et se tortillent si perturbées.

Confusions possibles :  

 

Biologie

Cycle de développement :

Les oeufs sont pondus au crépuscule, isolés ou par groupe de 10 à 30. Ils se développent pendant 5 à 7 jours. 

Puis la chenille construit un refuge en forme de rouleau en coupant la feuille depuis le bord puis en l’enroulant à l’aide de fils de soie qui peuvent mesurer plusieurs dizaines de centimètres. Elle y consomme alors la feuille à l’abri des prédateurs.  Progressivement, la chenille se recouvre d’une poudre blanche cireuse. Les chenilles vivent entre 21 et 24 jours. 

Puis les chrysalides vivent entre 14 et 15 jours, elles sont ancrées aux feuilles par des fils de soie et orientées la tête en haut. Puis l'adulte émerge et sort par le bas du cigare.

Le cycle biologique complet est compris entre 37 et 46 jours. En conditions tropicales humides, l’espèce se reproduit toute l’année. 

Facteurs de propagation de la maladie :

Les oeufs et jeunes larves présents sur du matériel végétal contaminé peuvent être disséminés lors des opérations de transport des fruits, en particulier lorsqu’ils sont conditionnés avec du feuillage.

 

Protection 

Le contrôle biologique est assuré dans la plupart des cas grâce à des auxiliaires :

  • Cotesia erionotae (hyménoptère parasitoïde des chenilles) 
  • Ooencyrtus pallidipes (hyménoptère parasitoïde des oeufs).

Les oiseaux et notamment le merle de Maurice ou bulbul orphée (Pycnonotus jocosus) ont été observés s’attaquant aux chenilles en ouvrant les cigares foliaires les abritant.

 

 

Source 
Pour plus d'informations consulter la fiche du BSV - Réunion.
Dernière modification : 09/06/2022
Erionota torus-adulte
Figure 1
Erionota torus dégâts
Figure 2
Erionota torus larve
Figure 3
Erionota torus adulte
Figure 4