• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Ceroplastes spp. 

Cochenilles Céroplastes

food, fresh, fruit, healthy, meal, orange, tropical icon

Cultures sensibles : Agrumes, Manguier, Avocatier, Bananier

Généralités

Les cochenilles du genre Ceroplastes, de la famille des Coccidae, sont caractérisées par un bouclier bombé blanchâtre, composé d'une cire épaisse et rigide. Il existe plus d'une dizaine de ceroplastes présentes dans les vergers tropicaux : Ceroplastes rusci, Ceroplastes floridensis...

Ces cochenilles ne causent en général pas de dégâts majeurs sur les vergers tropicaux mais en cas de forte pullulation, elles peuvent engendrer des pertes importantes.

 Zones de production affectées:

Guyane Guadeloupe
Martinique Nouvelle-Calédonie
Polynésie-française Mayotte
La Réunion  
Maurice Comores
Seychelles  Madagascar

 

Organes affectés : 

Feuilles Tiges

  

Symptômes 

Symptômes ou dégâts  :

  • Fumagine sur les feuilles et fruits, dépôt noirâtre ayant l'aspect de la suie.
  • Pompent la sève, ce qui affaiblit l’arbre.
  • Déprécient les fruits.

Signes :

Ces cochenilles se caractérisent par l'abondante couche cireuse blanche à mauve qui recouvre leur corps. Les jeunes stades ont une forme étoilée caractéristique.

Confusions possibles :  

 

Biologie

Cycle de développement :

Elles se reproduisent essentiellement par parthénogénèse (c’est-à-dire de manière asexuée). Chaque femelle pond jusqu’à 5 000 oeufs, qu’elle garde dans une cavité sous son abdomen. Puis les oeufs passent par un premier stade larvaire aussi appelé crawler où ils se dispersent en rampant grâce à leurs pattes, puis ils les perdent et sécrètent leur bouclier.

Facteurs de propagation :

Elles se déplacent au premier stade larvaire ou bien sont dispersées par le vent.

 

Protection 

Méthodes préventives :

  • Conserver les couvertures végétales présentes dans le verger car elles sont des abris pour les auxiliaires.
  • Réguler l'apport d’engrais azotés.

Le contrôle biologique des cochenilles est assuré dans la plupart des cas grâce à de nombreux auxiliaires :

  • principaux auxiliaires prédateurs sur manguiers : coccinelles Chilocorus nigritus, Rhyzobius lophanthaeNovius fumidus (= Rodolia fumida), chrysopes, le lépidoptère de la famille des Tortricidae Autoba costimacula;
  • principal auxiliaire parasitoïde : Aprostocetus toddaliae.

Méthodes curatives :

  • Il faut surveiller l'évolution des populations de cochenilles dès la fin de la récolte et pendant tout l'hiver. Si les populations envahissent l'ensemble des pousses, il y a un risque pour que la floraison ne puisse pas se développer normalement ou que les fruits soient rapidement envahis.
  • Si nécessaire pour la lutte chimique se référer à e-phy pour les usages.

 

Source :
García Morales M, Denno BD, Miller DR, Miller GL, Ben-Dov Y, Hardy NB. 2016. ScaleNet: A literature-based model of scale insect biology and systematics. http://scalenet.info
Dernière modification : 05/08/2022
  • Auteurs :
  • D Vincenot (Chambre d'agriculture)
  • M Negri (CIRAD)
Mango_Ceroplastes_sp
Figure 1
Ceroplastes_rameau
Figure 2
Cochenilles_ceroplastes_larves
Figure 3
Cochenilles_ceroplastes
Figure 4
Cochenilles_ceroplastes
Figure 5
Ceroplastes
Figure 6
ceroplastes tige
Figure 7
Ceroplastes sp
Figure 8