• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Colletotrichum gloeosporioides, Glomerella cingulata 

Anthracnose

food, fresh, fruit, healthy, meal, orange, tropical icon

Cultures sensibles : Agrumes, Avocatier, Manguier, Papayer, Vanille

Généralités

Maladie très commune sur de nombreux arbres tropicaux, due à un champignon.

L'anthracnose se manifeste par l'apparition de taches de teinte évoluant entre le brun et le noir sur différents organes de l'arbre. Elle se développe facilement autour d'une piqûre d'insecte (cécidomyies, mouches des fruits, punaise des fleurs...).

Glomerella cingulata est la phase sexuée, Colletotrichum gloeosporioides est la phase asexuée.

Zones de production affectées :

Guyane Guadeloupe
Martinique Nouvelle-Calédonie
La Réunion Mayotte 
Madagascar Maurice
Comores Seychelles


Organes affectés : 

Feuilles Fleurs Fruits

  

Symptômes 

Symptômes :

  • Fruits : taches circulaires noires de plus de 5 mm de diamètre se forment à la surface de l'épiderme sous lesquelles la pulpe brunit et pourrit.
  • Sur les fruits mûrs, le champignon pénètre la cuticule, mais reste au repos jusqu'à ce que les fruits commencent à mûrir ou lorsqu’ils sont stockés en chambre froide.
  • Feuilles : de petites taches noires circulaires apparaissent, la partie nécrosée finit par tomber et le limbe des feuilles présente alors de nombreuses perforations.
  • Tige : dépérissement des rameaux (voir photo 15) à partir de l’extrémité de la tige.

Signes :

Confusions possibles :

 

Biologie

Cycle de développement :

Les spores se développent dans des feuilles mortes et se propagent à de courtes distances par la pluie ou une irrigation trop importante. Le champignon peut rester dans le tissu des fruits sans provoquer de symptômes jusqu'à ce qu'ils soient attaqués par d'autres facteurs ou bien après la récolte.

D’une année à l’autre, il survit dans les extrémités des branches infectées et défoliées et dans les feuilles matures.

Facteurs de propagation de la maladie :

La pluie est le principal vecteur de dissémination des spores du champignon.

 

Protection 

Méthodes préventives :

  • L'absence d'entretien du verger favorise la propagation de la maladie par l'eau de ruissellement.
  • Une bonne aération des arbres par une taille régulière et des distances de plantation adaptées limite le développement de la maladie.
  • Éliminer les débris végétaux tombés au sol.
  • Planter des variétés résistantes.
  • Lors de la récolte couper une partie de branche attachée au fruit afin de ne pas blesser le fruit au moment de la cueillette
  • Laver et sécher les fruits après la récolte

Méthodes curatives :

Les fruits infestés par l'anthracnose doivent être enfouis ou jetés dans un augmentorium destiné à recevoir les fruits infestés par les mouches des fruits.

Dernière modification : 18/08/2022
  • Auteurs :
  • D Vincenot (Chambre d'agriculture)
  • M Negri (CIRAD)
anthracnose feuille
Figure 1
anthracnose pamplemousse
Figure 2
anthracnose pamplemousse
Figure 3
13112_anthracnoseLeafAndStem
Figure 4
Colletotrichum_gloeosporioides
Figure 5
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides_feuilles1
Figure 6
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides
Figure 7
Dégâts _Colletotrichum_gloeosporioides_fleur
Figure 8
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides_tige
Figure 9
anthracnose tige mangue
Figure 10
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides_inflo
Figure 11
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides_tige2
Figure 12
Dégâts_Procontarinia_matteiana_feuilles3_et_Anthracnose
Figure 13
Dégâts_Colletotrichum_gloeosporioides_feuilles2
Figure 14
Evo_anthracnose
Figure 15
anthracnose fissuration
Figure 16
avocat anthracnose
Figure 17
anthracnose avocat
Figure 18
feuille anthracnose
Figure 19