• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Icerya seychellarum

Cochenille des Seychelles

food, fresh, fruit, healthy, meal, orange, tropical icon

Cultures sensibles : agrumes, bananier, manguier, avocatier

Généralités

La cochenille des Seychelles est une cochenille de la famille des Margarodidae. De grande taille (7 mm de long), elle est facilement reconnaissable à son corps farineux recouvert d’une cire blanchâtre avec de longs poils argentés. 

Zones de production affectées :

Guyane Guadeloupe
Nouvelle-Calédonie Polynésie-Française
La Réunion Mayotte 
Madagascar Comores
Maurice Seychelles
 

Organes affectés : 

Feuilles Fruits

  

Symptômes 

Dégâts  :

  • Pompe la sève et produit du miellat.
  • Déprécie les fruits. 
  • Fumagine sur les feuilles et fruits, dépôt noirâtre ayant l'aspect de la suie.

Signes :

Les larves se déplacent sur les pousses, les feuilles et les fruits. 

Confusions possibles :  

 

Biologie

Cycle de développement :

Le cycle biologique dure environ 3 mois. La femelle sécrète un ovisac dans lequel elle pond ses œufs, ils y restent pendant 2-3 jours puis émergent et les larves se dispersent. Les larves commencent alors la sécrétion d'une cire protectrice qui va recouvrir leurs corps. Après 3 mues les adultes apparaissent.

Facteurs de propagation de la maladie :

 

Protection 

Méthodes préventives :

  • Les longues périodes de sécheresse et la destruction des auxiliaires par des interventions chimiques favorisent les cochenilles.
  • L'excès d'apport d’engrais riches en azote est une cause de prolifération des cochenilles. 
  • Il ne faut pas détruire les couvertures végétales présentes dans le verger car elles offrent un abri pour les auxiliaires.
  • Planter les arbres avec un espace suffisant pour permettre un bon ensoleillement.
  • Tailler régulièrement.
  • Éliminer sélectivement les fourmis associées : Technomyrmex sp. (par exemple par des appâts ou des barrières collantes).

Le contrôle biologique des cochenilles est assuré dans la plupart des cas grâce à de nombreux auxiliaires :

  • les mouches parasitoïdes du genre Cryptochaetum
  • les coccinelles Novius (= Rodolia) cardinalis, Novius (= Rodolia) fumidus, Olla v-nigrum.

Méthodes curatives :

Il faut surveiller l'évolution des populations de cochenilles dès la fin de la récolte et pendant tout l'hiver. Si les populations envahissent l'ensemble des pousses, il y a un risque pour que la floraison ne puisse se développer normalement ou que les fruits soient rapidement envahis.

 

Source :
FREDON Corse
Dernière modification : 11/08/2022
  • Auteur :
  • D Vincenot (Chambre d'agriculture)
Icerya seychellarum
Figure 1
Icerya seychellarum 2
Figure 2
Icerya seychellarum 3
Figure 3
Dégâts_icerya_seychellarum
Figure 4
Icerya_seychellarum
Figure 5
Icerya_seychellarum1
Figure 6
Icerya_seychellarum2
Figure 7
fumagine icerya seychellarum
Figure 8
Icerya_seychellarum
Figure 9
Icerya seychellarum agrumes
Figure 10