• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Thaumatotibia leucotreta 

Teigne de l'oranger, Faux carpocapse

food, fresh, fruit, healthy, meal, orange, tropical icon

Cultures sensibles : Agrumes

Généralités

La teigne de l'oranger est largement répandue en Afrique. Elle est très polyphage et est présente sur plus de 50 espèces hôtes. 

Zones de production affectées :

La Réunion Polynésie-française
Madagascar Maurice


Organes affectés : 

Fruits


Symptômes
 

Dégâts  :

  • Les larves creusent un trou d'environ 1 mm de diamètre et pénètrent dans le fruit.
  • Les tissus autour du point de pénétration deviennent brun jaunâtre et peuvent présenter un affaissement.
  • Les fruits attaqués tôt dans leur développement chutent prématurément.
  • Le point de sortie est une entrée pour d'autres maladies et ravageurs. 

Signes :

Adulte : coloration varie du brun-noir au brun-orangé en passant par le gris. Les individus ont une envergure de 1.25 à 2 cm. L'aile postérieure des femelles est légèrement plus large que celle des mâles.

Chenilles de dernier stade : mesurent environ 15mm de long et sont orange rose.

 

Biologie

Cycle de développement :

Une femelle peut pondre 100 à 250 œufs. Selon les températures, le stade œuf dure 2 à 22 jours environ. Les larves nouvellement écloses creusent un trou d'environ 1mm de diamètre et pénètrent dans le fruit. Plus les chenilles grossissent et plus elles s'enfoncent dans le fruit. Selon les températures ce stade dure 12 à 67 jours.

A la fin du dernier stade, les chenilles sortent du fruit et descendent jusqu'au sol dans l'écorce ou à l'aide d'un fil de soie qu'elles sécrètent. Une fois dans le sol, les chenilles se métamorphosent à l'intérieur d'un cocon de soie de couleur crème. Le stade chrysalide dure de 11 à 39 jours pour les femelles et 13 à 47 jours pour les mâles.

Les papillons ne sont actifs que pendant certaines parties de la nuit et demeurent inactifs le jour. Les adultes vivent de 15 à 70 jours, plusieurs générations peuvent se succéder dans l'année.

Facteurs de propagation de la maladie :

 

Protection 

Méthodes préventives :

  • Une irrigation intensive favorise son développement. 

Méthodes curatives :

  • La lutte est difficile, car ce ravageur a de nombreux hôtes alternatifs, ce qui rend probable une résurgence.
 
 

 

Dernière modification : 09/08/2022
thaumatotibia leucotreta
Figure 1
thaumatotibia leucotreta
Figure 2
thaumatotibia leucotreta
Figure 3
thaumatotibia leucotreta
Figure 4
Thaumatotibia leucotreta
Figure 5