• Logo-Cirad
  • Logo-anses
  • chambre agriculture réunion
  • fdgedon Réunion

Phytophthora spp.

Gommose parasitaire des agrumes

food, fresh, fruit, healthy, meal, orange, tropical icon

Cultures sensibles : Agrumes

Généralités

La gommose parasitaire est provoquée par des oomycètes du genre Phytophthora. Les oomycètes ont longtemps été considérés comme des champignons, mais sont désormais classés dans une classe distincte.

Onze espèces de Phytophthora ont été recensées comme pathogènes des agrumes. Les espèces les plus fréquentes sont Phytophthora parasitica, Phytophthora citrophthora, Phytophthora palmivora et Phytophthora citricola.

 Zones de production affectées:

Guadeloupe Martinique
Nouvelle-Calédonie Mayotte
La Réunion  
Comores Madagascar
Maurice  

Organes affectés : 

Fruits Tige, Tronc Racines

  

Symptômes 

Symptômes ou dégâts  :

Sur tronc et branches :

  • plages d'écorce morte,
  • exsudation de gomme en quantité variable,
  • coloration brune et infiltration de gomme dans le bois,
  • jaunissement de la zone cambiale,
  • dessèchements et craquelures verticales de l'écorce,

Sur racines :

  • Si attaque des racines, le dépérissement de l'arbre ou du jeune plant se produit alors de façon généralisée sans exsudation de gomme.

Signes :

Exsudation de gomme du tronc et des branches. 

Confusions possibles :

On pourra confirmer le diagnostic par mise en culture in vitro sur milieu approprié. L'espèce pathogène pourra alors être confirmée à partir de données morphologiques ou physiologiques.

 

Biologie

Cycle de développement :

L'infection se produit généralement au moyen de zoospores, qui sont libérées lorsque l'humidité libre est abondante.

Les zoospores sont attirées par les blessures ou par la zone d'allongement des extrémités des racines, où elles germent et pénètrent les tissus. Le pathogène peut pénétrer directement dans les jeunes feuilles et les tiges vertes. Il faut une plaie ou une fissure de croissance naturelle pour infecter les troncs d'arbres.

Il survit à des périodes défavorables dans les racines décomposées ou d'autres matières organiques du sol.

Facteurs de propagation de la maladie :

  • L'espèce : les citrons, cédrats sont très sensibles, les orangers et mandariniers moyennement sensibles, tandis que le bigaradier, le Poncirus trifoliata et les citranges sont très résistants.
  • Le sol : les bas-fonds, les plantations en sols lourds et mal drainés favorisent le développement de la maladie.
  • Le climat : les périodes humides favorisent les contaminations.

 

Protection 

Méthodes préventives :

  • Greffer sur un porte-greffe résistant.
  • Planter en butte avec point de greffe à au moins 40 cm du sol.
  • Irriguer sans mouiller le tronc ou les charpentières.
  • Tuteurer des branches basses chargées.
  • Soigner les plaies de tailles ou les blessures.

Méthodes curatives :

Après la période humide favorable au développement du pathogène, le dessèchement complet d'une branche ou de l'arbre peut intervenir en quelques semaines.

En cas d'attaques subites de gommose sur tronc, un traitement curatif (e-phy) sera effectué après grattage de l'ensemble des parties atteintes. Toutefois, si les attaques de Phytophthora concernent une portion importante du tronc (plus de la moitié), il est préférable d'envisager un remplacement du plant.

Dernière modification : 01/08/2022
  • Auteur :
  • M Negri (CIRAD)
Phytophthora 1
Figure 1
Phytophthora 4
Figure 2
Phytophthora 5
Figure 3
Phytophthora 6
Figure 4
Phytophthora 7
Figure 5
Phytophthora 8
Figure 6
Phytophthora 9
Figure 7
Phytophthora 10
Figure 8
Phytophthora 11
Figure 9
Phytophthora 13
Figure 10
Phytophthora 14
Figure 11