• CTIFL
  • INRA
  • IFPC
  • GIS-Fruits

Principaux symptômes

 

La larve possède un stade baladeur qui peut durer deux jours (légères morsures en surface). Le point de pénétration de la larve est souvent au contact de deux fruits, d’un fruit et d’une feuille ou dans la cavité de l ’œil (figure 1). Au début, les galeries sont en spirale et toujours encombrées de déjections (figure 2). La larve se dirige vers la cavité carpellaire et s’attaque aux pépins (figure 3), ce qui provoque la chute du fruit (caractéristique du carpocapse). En grossissant, elle agrandit sa galerie ou en creuse une seconde pour sortir (figure 4). De plus, le carpocapse est potentiellement vecteur de moisissures, dont celles du genre Penicillium, champignons qui favorisent l'apparition de patuline, toxine réglementée dans les jus et produits transformés.

Dernière modification : 11/22/15
Pomme_carpocapse_B.Petit
Figure 1
Pomme_carpocapse_degat
Figure 2
Pomme_carpocapse_Cydia
Figure 3
Pomme_carpocapse2_B.Petit
Figure 4
Punaise-Fruits-CCharles
Figure 5